Pour rencontrer l’amour, il faut charmer... pas séduire !

"Séduire pour une nuit ou charmer pour la vie" : voici le titre du nouvel ouvrage de Pascale Piquet, coach spécialisée dans la dépendance affective. Nous l’avons rencontrée afin d’en savoir plus sur cette nuance entre séduire et charmer : pourquoi l’un entraînerait des aventures d’un soir et l’autre, de grandes histoires ? Quelles sont les clés comportementales du véritable amour ? Réponses.

© 123RF

Au quotidien, s'il y a bien un mot que l'on emploie, c'est séduire. Et on le décline : "les filles, j'entre en séduction" (ah tiens, c'est aussi le nom de notre rubrique). D'après la Larousse, séduire signifie "attirer fortement quelqu'un, le tenir comme sous un charme, s'imposer à lui par telle qualité". Une définition que Pascale Piquet a décidé d'étirer : séduire, c'est tendre un piège. Ce qui n'est pas en total désaccord avec le dictionnaire qui nous dit que l'on "tient", que l'on "impose". La coach associe le verbe séduire à celui de faire, tandis que charmer, ce serait être. Etre naturelle, être soi-même, authentique. Une nuance de taille pour cette experte qui est alors catégorique : si vous séduisez, vous êtes fausse, vous déployez vos filets, vous n'attirez pas la bonne personne. Si vous charmez, vous êtes vraie, et la rencontre sera durable.

"La séduction réveille le cochon"

Dès lors que l'on séduit, on triche. Malgré soi. On enfile un masque, lourd de maquillage, on met nos attributs sous le nez de notre proie, on joue à être comme ci ou comme ça. Un déguisement qui n'est pas sans conséquence. Selon Pascale Piquet, en agissant ainsi, on attire des cochons. Mauvaise pioche pour qui veut l'amour durable. "Un homme équilibré ne tombe pas dans le panneau de la séductrice, note l'experte. Il sent que c'est un piège, que c'est sans lendemain." Alors inutile de trop en faire : devenir la meilleure séductrice de France et Navarre ne sera utile qu'à celles dont l'objectif est le sexe, seulement le sexe. Pour les autres, il faudra charmer.

Charmer ou se défaire de toute stratégie

On en rêve : rencontrer l'amour sans effort. Et ça tombe bien. Selon Pascale Piquet, les efforts sont moindres quand il s'agit de charmer, avec le pactole à la clé. Charmer, c'est donc être. Etre authentique, être soi-même, bien dans ses pompes. Bien sûr, on reste féminine. "On met en avant ses atouts, mais on ne les flanque pas sous le nez de l'autre ! Là est la subtilité", décrypte Pascale Piquet. Alors fini le déguisement, place au naturel. Quitte à faire moins de rencontres à la minute, on fera la bonne avec plus de certitudes. Comme cri du cœur, et de la fin, Pascale Piquet nous encourage à lâcher-prise, prendre du temps avec soi-même, mener sa vie. Comme quoi, en faire moins, ça change tout. Non, mieux : c'est en ne faisant rien qu'on change tout. Et pour celles qui avaient déjà le sentiment de charmer en employant le mot séduire, pas de panique : chacun son vocabulaire, ce qui compte, c'est l'intention. 

Merci à Pascale Piquet www.pascalepiquet.com 
Auteur de Séduire pour une nuit ou charmer pour la vie, guide pratique de l'amour et du sexe
Editions Béliveau

© 123RF

Voir aussi :