Et si on tentait l’autohypnose pour réussir sa vie amoureuse ?

Guérir d’un chagrin d’amour, sortir du célibat, améliorer son entente sexuelle avec son partenaire… c’est possible avec l’autohypnose. Partons à la découverte de cette pratique avec Jean-Michel Jakobowicz, hypnothérapeute à Genève et auteur de "Réussir sa vie amoureuse avec l’autohypnose".

© 123RF

Je suis lasse d'être seule, je ne trouve pas le prince charmant, je suis trop grosse pour ça, je n'ai jamais d'orgasme, je souffre d'un chagrin d'amour, je me sens piégée dans une relation toxique… autant de soucis amoureux qui nous minent. Pour réussir sa vie amoureuse, se détacher enfin de ces marasmes, des activités comme la sophrologie, la méditation et maintenant l'autohypnose sont plébiscitées. Des méthodes pratiques, en vogue, parmi lesquelles il n'est pas toujours facile de s'y retrouver. Selon Jean-Michel Jakobowicz, hypnothérapeute et auteur de Réussir sa vie amoureuse avec l'autohypnose (Ed. leduc.s), chacun doit trouver la méthode qui lui convient parmi toutes celles proposées. "L'avantage de l'hypnose, cependant, c'est que l'on se fixe un objectif à atteindre qui va servir à modifier nos schémas inconscients, point de départ qui n'existe pas dans la méditation ou même la sophrologie", précise le spécialiste. Voyons comment ça marche.

L'autohypnose pour réussir sa vie amoureuse, comment ça marche ?

"L'autohypnose se propose de changer notre attitude face à des événements amoureux dont on se sent victime", précise l'auteur dans son livre. Autrement dit, grâce à cette discipline, nous allons modifier les schémas imprimés dans notre inconscient, qui nous bloquent, nous enferment. Par exemple, si nous sommes persuadées que le prince charmant existe, nous encourrons des déceptions face à des rencontres qui n'ont pas l'allure des contes de fées. Pratiquer l'hypnose, c'est donc entrer dans notre inconscient, en court-circuitant notre conscient, pour revenir à la réalité. On se débarrasse ainsi d'une croyance auto-limitative. Même principe lors d'un chagrin d'amour. Attachée inconsciemment à l'idée que nous n'oublierons jamais l'autre, que nous ne nous reconstruirons pas, nous restons confortablement dans notre malheur. En changeant de point de vue, en chassant nos idées reçues fermement ancrées, nous pouvons alors avancer.

Identifier son problème et définir son objectif

Avant de se lancer, il faut clairement formuler son souci. Mon souci, c'est que l'homme que j'aime ne quittera jamais sa femme, ou encore que je suis dépendante amoureuse, ou que je suis si moche que personne ne voudra de moi. Ensuite, j'en tire un objectif clair : je veux sortir de cette relation, je veux guérir de mon chagrin, je veux reprendre confiance en moi. Du positif et du réalisable ! Cet objectif, on le pose généralement noir sur blanc avec un professionnel qui nous propose ensuite des exercices adaptés. Mais il est également possible de pratiquer l'hypnose soi-même, ce que nous propose Jean-Michel Jakobowicz dans son ouvrage, clair et accessible à tous : "Vous pouvez identifier facilement votre objectif seul en fantasmant une solution", précise l'expert. Par exemple : "Je veux rencontrer un homme tendre et attentionné". Puis, face à l'ouvrage de Jean-Michel Jakobowicz et aux 26 pistes audio proposées, ciblant chacun un cas précis, on choisit l'exercice de transe le plus adéquat à notre parcours.

La routine de l'autohypnose : comment pratiquer ?

L'autohypnose se réalise facilement chez soi, dans un lieu calme, quinze minutes par jour. "Plus la pratique est régulière et plus les résultats sont au rendez-vous.  Mais attention, il ne faut pas que cette pratique devienne une corvée. Ce doit être un plaisir. Plaisir de prendre du temps pour soi, plaisir de rêver !" précise l'expert. Quant à la durée de la pratique dans le temps, chaque personne est libre et cela dépend du problème qu'elle décide de traiter. Pour certaines, quelques séances suffiront, quand d'autres continueront plusieurs semaines. Pratiquer l'autohypnose est sans danger.

Une fois installée et grâce à la voix de Jean-Michel Jakobowicz qui nous guide, on entre en transe, c'est-à-dire dans un état de conscience modifiée : ainsi, on va pouvoir aller directement agir sur notre inconscient, là où nos idées sont arrêtées. Ne craignez pas d'utiliser toujours la même piste audio. L'effet attendu n'est pas un souci, chaque transe vous guidera vers un voyage nouveau, malgré un exercice identique. Il faut simplement laisser son esprit dériver… Bonne promenade !

Découvrez 20 pages gratuites en ligne, afin d'en savoir plus

Le guide clé : 
Réussir sa vie amoureuse avec l'autohypnose
De Jean-Michel Jakobowicz
Editions Leduc.s
18 euros

© EDITIONS LEDUC.S

Voir aussi :