C'est moi ou je n'ai pas de chance en amour ? Trois questions à un pro

Les copines se casent, font des prêts et des enfants (nos ex aussi, d'ailleurs). Et nous, on attend toujours. Ce qu'on en conclut, c'est qu'on n'a pas vraiment de chance en amour. Mais la chance en amour existe-t-elle vraiment ? Si oui, comment la provoquer ? Le Journal des Femmes a questionné Eric Thiéry, auteur de "Le petit livre de la chance" (Ed. Le Pommier).

© 123RF

Qui n'a jamais pensé "je n'ai pas de chance en amour" ? En baissant les bras, d'un air d'ajouter "c'est fini pour moi". Mais est-ce possible de ne pas naître sous une bonne étoile amoureuse ? Ou bien, ces bonnes étoiles amoureuses ne sont-elles que de la foutaise ? Qui est vraiment la chance et d'où vient-elle ? Comment la provoquer et faire enfin la bonne rencontre ? Toutes ces questions nous démangeaient, alors nous les avons posées à Eric Thiéry, auteur de Le petit livre de la chance aux éditions Le Pommier. Quoi de mieux qu'un spécialiste pour nous éclairer et nous donner des conseils ?

La "chance en amour" existe-t-elle vraiment, ou ne dépend-elle que d'un état d'esprit ? Autrement dit, les personnes qui rencontrent facilement leur âme sœur ont-elles de la chance ou étaient-elles plus disposées ?
Eric Thiery : La "chance en amour" n'existe pas. Pas plus que la chance tout court. Et ce n'est pas une question d'état d'esprit. Devant monsieur le maire, les tourtereaux ont eu de la chance de se rencontrer. Devant le/la juge des divorces, trois ans plus tard, chacun pensera qu'il lui aurait mieux fallu se casser une jambe, ce jour-là.
Ceci induit que le concept d'âme sœur n'existe pas plus que la chance. Ce qui fait que les choses durent, et notamment en amour, c'est l'art du compromis.
Ceux qui rencontrent facilement leur partenaire font certainement preuve d'optimisme. Pour bien comprendre, voici une petite histoire : Richard Wiseman, psychologue en Grande-Bretagne, avait mis au point une expérience. Il a demandé à des volontaires de lire un journal et d'y compter le nombre de photographies présentes. Cependant, il ne leur a pas dit avoir inséré dans ce journal deux moyens d'avoir de la chance. Premier moyen, une publicité d'une demi-page précisant "Arrêtez de compter, il y a 43 photographies dans ce journal". Second moyen : une réclame disant "Dites à l'expérimentateur que vous avez vu ceci et que vous avez donc gagné 150 livres sterling". Sans le savoir, chaque volontaire créait alors sa chance ou sa malchance. Les personnes les plus détendues, non affolées devant la tâche à accomplir, ont pu repérer les deux éléments. Au quotidien, ces personnes-là montrent une attitude plus ouverte aux choses et aux personnes. Ils écoutent leur intuition et agissent sans délai, sans pression, ils sont optimistes : voilà comment ils ont plus de chance. Les personnes qui manquent de chance sont celles qui se focalisent trop sur les détails, réfléchissent trop, analysent trop, stressent, imaginent le pire. Si la chance en amour n'existe pas, l'optimisme est un coup de pouce pour rencontrer l'âme sœur. Sans oublier ensuite qu'un tas de paramètres vont entrer en ligne de compte : a-t-on des centres d'intérêts communs, les mêmes valeurs…

Comment avoir plus de chance ? Comment provoquer la bonne rencontre ?
Pour avoir plus de chance, on pourrait croire que s'en remettre aux algorithmes des sites de rencontres est une bonne idée. Pourtant, la BBC, dans un reportage diffusé fin avril 2016 émission intitulée How to Find Love Online?, montre que la chance de trouver un(e) partenaire grâce aux maths est équivalente à celle de compter sur sa bonne étoile et le hasard. Au mieux, ce que ces sites permettent, c'est d'éliminer les profils psychologiques "un peu faibles", c'est-à-dire qui nous correspondent peu. Ce n'est déjà pas si mal.

En conclusion, la bonne rencontre ne se provoque pas, même pas grâce à Internet. Seul lâcher prise et être optimise peut nous aider ?
En un mot : oui !

On a donc bien compris : stop à la pression, à la torture de méninge, à l'empressement. On souffle et on se laisse aller en y croyant un minimum ?

Pour en savoir plus :
Le petit livre de la chance
Eric Thiéry
Ed. Le Pommier
10,90 euros

© 123RF

Voir aussi :