Once, la nouvelle appli qui propose (seulement ?) un prétendant par jour

Once est une nouvelle appli de rencontres disponible depuis début octobre qui prend le contre-pied de Tinder : on vous propose un prétendant par jour, choisi spécialement pour vous. La promesse du grand amour ou celle… de rester sur sa faim ?

Once, la nouvelle appli qui propose (seulement ?) un prétendant par jour
© undefined

Avec Once, chaque jour à midi, on reçoit le profil d’un prétendant (et d’un seul). Minutieusement choisi – a priori -  par l’équipe de l'application (après un tri robotisé, tout de même), le prétendant qui nous est proposé est censé nous correspondre (et être géolocalisé près de nous). On a alors 24h pour "liker" cette personne ou la rejeter. Si elle nous like en retour, alors c’est le match, comme sur Tinder. Le chat est ouvert. Si le match n’a pas lieu, on attend gentiment le lendemain, pour découvrir une nouvelle personne (sinon, on paie).

 © Once

Ce qui nous séduit au premier abord
Aujourd’hui, en matière de rencontres amoureuses, on est face à un multi-choix : un flot d’applis pour des vagues de prétendants. Le marché de la rencontre fait dans la consommation intensive et l’immédiateté. On aime, on n’aime pas, on prend, on jette, on goûte, on garde, on écarte. Et parfois lasse de vivre l’amour (ou du moins ce qu’on en espère) dans un bouillonnement tel, le concept Once apparaît comme plus sage, plus propre, presque plus romantique. Un seul tête-à-tête par jour, scrupuleusement proposé, voilà qui vend du rêve. On va me proposer une perle par jour et en deux jours, même plus besoin de l’appli.

Du rêve à la pratique : le retour d’expérience de Mélanie Mâge, blogueuse des Bridgets
Mélanie s’est inscrite sur l’appli dès sa sortie : "La présélection naturelle attise la curiosité. Et puis en quelques années, on a eu le temps de faire plusieurs fois le tour de l’application leader du marché, Tinder." Après une dizaine de jours sur Once et autant de rendez-vous, Mélanie est déçue : "L'application revendique une sélection humaine. Pour que cela arrive, il faudrait déjà qu'elle me demande ce que je recherche plus précisément, ce qui n'est pas vraiment le cas… pour le moment ?" Jusqu’ici, Mélanie n’est pas satisfaite des profils proposés. Ils ne correspondent pas à ses attentes.

Un seul choix par jour, fausse bonne idée ?
Dès lors que vous enchaînez les déceptions, un profil par jour peut sembler trop peu. On reste sur sa faim et au bout de plusieurs jours, on commence à se tordre l’estomac. L’appli aurait-elle tort de nous donner à manger tout de suite ? "Quand on voit dans quelle mesure on peut zapper à gauche des profils sur Tinder, statistiquement il y a très peu de chance qu'en voyant un seul profil par jour on trouve notre bonheur, analyse Mélanie. Et puis le but d'une application est souvent d'être rapide et efficace, pour le moment l'opposé de ce que j'ai pu tester sur Once. Là, j'ai plutôt l'impression que je me rapproche plus rapidement - avec ou sans chat - de la ménopause." Sommes-nous habituées à des rencontres excessives si bien que Once crée un vide, ou bien l’appli n’est-elle pas encore à la hauteur de son concept ? Mélanie reste malgré tout inscrite. Peut-être que les prochains "choix du jour" seront plus satisfaisants, en attendant elle n’a pas fui Tinder. Ou comment l’arrivée d’une nouvelle appli ajoute seulement des prétendants à notre panier.

Merci à Mélanie Mâge, blogueuse des Bridgets, pour son témoignage.

Once, disponible sur iOS et Android.
Site officiel : www.getonce.com

© Fotolia

Voir aussi :