13 preuves que j'ai (enfin) oublié mon ex

On pensait ne jamais oublier Raymond. Et pourtant, nous y voici (du moins, on n'a jamais été aussi près du but). Treize signes qu'il nous est sorti de la tête.

© 123RF

C'était bien avec Raymond et puis la fin de l'histoire a sonné. Grosse rupture. On a pensé ne jamais en guérir (étape classique). Finalement, le temps a fait son travail (comme quoi, il bosse vraiment) et aujourd'hui, les preuves que Raymond appartient au passé sont là. Ensemble, on les a listées ! Salut Raymond, bonjour Fernand !

  1. Je ne bondis plus dès que je croise une Clio noire. D'ailleurs, je ne remarque plus les Clio noires et ne les cherche plus sur ma route. Avant, je les matais, l'air discret, les yeux rivés sur la plaque d'immatriculation, au cas où Raymond soit là, prêt à me conduire à la mer.
  2. Je ne consulte plus son profil Facebook. Ou beaucoup moins. Finis les F5 devant l'ordinateur jusqu'à pas d'heure. Désormais, sur Facebook, je vis ma vie et quand je change ma photo de profil, je ne surveille pas son pouce. De toute façon, je ne le fais même pas pour lui.
  3. En soirée, il n'est plus question de lui envoyer un SMS quand les grammes déchargent des fourmis dans mes doigts. Je n'ai plus à résister, combattre, parce que l'idée ne m'effleure plus. A la place, je mate les hommes qui dansent et je leur fais coucou.
  4. Quand je croise un garçon, au boulot, en soirée, quand on fait connaissance, je ne remplis plus mon tableau de comparaison entre Raymond et mon nouveau prétendant. Et je ne conclus plus que Raymond était l'unique et que tous les autres sont des nazes. J'en arrive même à la conclusion inverse, c'est dire.
  5. Ça fait un bail que j'ai arrêté de brainstormer sur son mot de passe gmail. Non parce que pendant longtemps, le but de ma vie, c'était de trouver la combinaison magique qui me permettrait d'accéder à ses courriers ou ses messages Facebook.
  6. Je parle de météo, de politique, de boulot, de sport, d'écologie, bref, je parle de tout et beaucoup moins de lui. On se marre davantage avec mes amis, maintenant.
  7. Je ne passe plus de soirées entières à guetter mon téléphone portable dans l'espoir d'un retour. Mon mobile n'est plus accroché à ma main, non plus posé au bord de la baignoire quand je prends ma douche, volume à fond.
  8. Quand il y a un match de foot à la télé ou diffusé dans le bar dans lequel je me trouve, je ne regarde plus le score et ne cherche plus à deviner dans quel état se trouve Raymond face à la mauvaise foi de l'arbitre.
  9. J'ai arrêté de déambuler dans la ville, parfaitement apprêtée, dans l'espoir de le croiser. Je ne fais même plus de détour par chez lui.
  10. J'ai oublié son numéro de téléphone, moi qui m'étais efforcée un soir à le retenir puisque je venais de le supprimer de mon mobile.
  11. Je ne me fais plus de films du genre : peut-être qu'un jour il va se confier à sa mère ou un ami intelligent qui lui fera prendre conscience de ses erreurs. Non, maintenant, je m'en fous.
  12. Je ne dis plus aux gens que j'ai plein de projets géniaux en espérant qu'ils répètent tout à Raymond.
  13. Je n'ai plus de pincement au cœur quand je repasse dans notre ancien quartier ou devant un restaurant devant lequel on avait hésité à entrer.                                                                  
13 preuves que j'ai (enfin) oublié mon ex © 123RF

Voir aussi :