Partager cet article

RSS
Femmes > Vie pro >  Femmes chefs d'entreprise > Qualités féminines
Dossier
25/11/2006

Qu'est ce qu'une femme dirigeante apporte en plus à son entreprise ?

Ecoute, compréhension, douceur, réalisme sont autant de qualités typiquement féminines citées par nos dix femmes chefs d'entreprise.

  Envoyer à un ami Imprimer cet article  
SOMMAIRE


"Une femme est moins assoiffée de pouvoir", Pauline d'Orgeval, PDG de 1001listes
"En général, on dit qu'une femme prend plus en considération les aspects humains, qu'elle est moins assoiffée de pouvoir et d'argent, et que ce qui compte pour elle, c'est de faire avancer son entreprise. Lorsqu'il y a eu la crise de l'Internet il y a 4 ans, beaucoup de sociétés dirigées par des hommes ont déposé le bilan, plutôt que de diminuer les salaires. J'ai préféré me battre et modifier mon train de vie pour que 1001 Listes continue à exister. Une femme n'a pas forcément les mêmes priorités qu'un homme. En revanche, je pense qu'une femme peut être plus dure et plus exigeante avec ses collaboratrices car elle sait qu'il est possible de concilier vie familiale et vie professionnelle."

"Une femme est polyvalente", Sandra Le Grand, PDG de Canal CE
"Je dirais que je suis plus compréhensive à l'égard des femmes. Je connais les difficultés d'organisation qu'elles peuvent rencontrer dans leur vie de tous les jours. C'est pourquoi je leur fais confiance, et je m'intéresse plus à leurs résultats qu'à leurs horaires. Par ailleurs, je suis ouverte aux temps partiels, je suis favorable aux contrats individualisés en fonction des personnes. De plus, une femme a l'habitude de faire plusieurs choses en même temps à la maison, elle est donc polyvalente, qualité indispensable à tout bon chef d'entreprise : il faut pouvoir gérer le marketing, le commercial... "

"L'approche humaine est différente", Valérie Vendeville, directrice d'un magasin Auchan
"Une femme apporte sa sensibilité : l'approche humaine est différente. De plus, les femmes sont beaucoup plus lucides sur les faits et les contextes. Par ailleurs, de par leur situation familiale, les femmes sont moins carriéristes, ce qui est beaucoup plus sain pour l'entreprise. Il n'y a pas de recherche de pouvoir ou de domination".

"Je comprends mes collaboratrices", Nelly Biche de Bère, PDG de Biche de Bère
"Une femme chef d'entreprise peut comprendre les autres femmes et aménager le temps de travail de la société pour qu'elles puissent profiter plus de leurs enfants. Depuis le début, dans nos ateliers, nous prenons les vacances de la toussaint, Noël, Pâques et quatre semaines en été et cela bien avant la législation sur les 35 heures. Cela est tout à fait faisable, il suffit de s'organiser, mais les hommes n'en voient pas l'intérêt !"

"Une femme apporte de la douceur", Anne-Sophie Pic, DG de la Maison Pic
"Les femmes dirigeantes ont une certaine sensibilité par rapport aux hommes, surtout dans le milieu de la gastronomie, où les chefs sont durs et autoritaires. Une femme apporte de la douceur. J'ai un côté maternel, je veille à ce que tout le monde aille bien dans ma cuisine, notamment les femmes, que je soutiens et protège un peu plus. Je leur apporte une attention supplémentaire car je sais que c'est un milieu difficile".

"Nous sommes plus concrètes", Colette Robert, présidente du directoire d'Arkopharma
"Je pense qu'une femme est beaucoup plus réaliste dans le quotidien et dans le travail, car elle a dû faire ses preuves et travailler peut-être plus qu'un homme pour arriver là où elle est. De plus, une femme est beaucoup plus concrète par nature. Si les hommes sont sans doute plus créatifs, les femmes ont davantage de facilités à concrétiser leurs idées. C'est ce qui s'est passé pour Arkopharma. Le Docteur Rombi s'occupait de la partie créative, et j'organisais. Cette complémentarité est idéale. Enfin, il me semble qu'une femme est peut-être plus à l'écoute de ses collaborateurs qu'un homme".

"Je ne suis pas sexiste", Ann-Charlotte Pasquier, PDG d'Aubade
"Je ne fais pas de sexisme. Il n'y a pas de qualités liées au sexe. Les hommes et les femmes peuvent être tout aussi compétents et professionnels en tant que chefs d'entreprise. Bien sûr, chacun a sa personnalité, son tempérament, mais cela n'a rien à voir avec le fait que l'on soit un homme ou une femme".

"Elles sont pragmatiques", Marie-Laure Loffredo, directrice de l'hôpital Ambroise Paré
"Souvent, les malades me disent "on voit bien que c'est une femme qui dirige cet hôpital". Ils le ressentent dans la décoration de l'établissement, mais également par les petites attentions dont ils sont l'objet : le café gratuit à l'accueil, les fleurs, les cadeaux à Noël... Je pense que par rapport à un homme, une femme est plus dans l'action et l'efficacité. Elle se préoccupe davantage du quotidien, comme à la maison, elle se montre plus pragmatique, tandis que les hommes sont plus dogmatiques".

"Je suis la première consommatrice de mes produits", Mathilde Thomas, PDG de Caudalie
"Une femme dirigeante amène beaucoup dans une entreprise de cosmétiques. Cela m'a toujours fait rire de voir des commerciaux hommes vendre des bâtons de rouge à lèvres ! Je suis la première consommatrice de mes produits et je veux le meilleur pour ma peau. Je suis donc sans doute plus exigeante qu'un homme : je signe chacune de mes formules et je m'engage auprès de mes clients à ce que mes produits soient à la fois efficaces et naturels. J'ai une grande sensibilité produit que les hommes n'ont pas. Mon mari, qui dirige Caudalie avec moi, est peut-être plus rationnel et plus organisé que moi. En revanche, je forme les équipes avec passion sur mes produits".

"L'intuition est une qualité féminine", Dominique Léry, gérante de ADHAP Services
"Je ne suis pas une féministe. A mon avis, les femmes ne sont pas meilleures que les hommes. La seule qualité spécifiquement féminine qui se vérifie est peut-être l'intuition. Sinon, je peux simplement constater que par rapport à mon associé qui est un homme, je fais preuve de plus de sagesse. S'il a tendance à avoir beaucoup d'idées et à vouloir les concrétiser très vite, je dirais que je suis un élément modérateur : je réfléchis, et je prends des garanties avant d'agir. Mais c'est un exemple particulier, je ne sais pas si l'on peut généraliser".

Les dix chefs d'entreprise en images


Magazine Vie pro Envoyer Imprimer Haut de page
A VOIR EGALEMENT
Votre avis sur cette publicité

Sondage

En vacances, vis-à-vis du travail vous êtes

Tous les sondages