Gerard Butler : "Le parfum complète mon style."

Un sex appeal à tomber. Une voix à vous faire glousser comme une adolescente. Gerard Butler est l'incarnation de la virilité et de la force tranquille. Égérie de Boss Bottled Intense, l'acteur connu dans le monde entier pour son rôle de Leonidas dans 300, s'est livré sur son rôle d'ambassadeur et son rapport au parfum. Interview sexy dans 3, 2, 1…

© Hugo Boss

Journal Des Femmes : Comment vous sentez-vous dans votre costume d'égérie Boss ?
Gerard Butler : C'est réellement une expérience gratifiante. J'ai voyagé partout dans le monde avec Hugo Boss. C'est une marque iconique et j'adore le parfum que je représente (Boss Bottled Intense ndlr). Au travers de la campagne, j'ai la sensation d'être bien plus que le visage du produit. J'ai quelque chose à dire sur ce qu'est la masculinité, sur ce que signifie être un homme aujourd'hui. C'est en cela que c'est une expérience plus intéressante et plus enrichissante.

Justement, qu'avez-vous à dire sur la masculinité ?
J'aime que les hommes d'aujourd'hui aient un message à porter sur le courage, l'intégrité, l'honnêteté, mais avec une vision moderne. Cela signifie que ces valeurs ne sont plus cantonnées à la carrière professionnelle mais bel et bien dans la vie en général. Disons que la définition est plus flexible de nos jours. La masculinité c'est aussi montrer ses émotions, sa compassion, son esprit.

Quelle place le parfum occupe-t-il dans votre vie ?
Je pense qu'il occupe la bonne place ! (rires) Dans le sens où il ne régit pas ma vie mais qu'il m'aide à me définir. Le parfum complète mon style.  Quand je sors, j'en mets pour me sentir bien dans ma peau. Il se marie parfaitement avec mon humeur du moment.

Vous changez souvent de parfum ?
Oui ! J'ai trois parfums que je porte en fonction des occasions, de mon état d'esprit.

© Gerard Butler

Quelle est votre fragrance préférée ?
Boss Bottled d'Hugo Boss ! (Rires) Non, vraiment ! J'adore le jus. J'aime aussi Musc 25 de Le Labo.

Vous aimez particulièrement le musc ?
Oui, tout comme le vétiver que je trouve puissant. Assez sexy aussi.

Comme vous ?
Oui comme moi ! C'est ce qui me définit ! (rires)

Passez-vous du temps à prendre soin de vous ? Un gommage ou un masque de temps en temps…
Regardez-moi ! (il rit de nouveau) J'aime être apprêté mais je n'aime pas y passer des heures.   J'essaie de rester le plus naturel possible.  Je mets une crème de jour… En clair, je ne passe pas plus de 5 minutes dans la salle de bains, brossage de dents inclus !

Pour vous, que signifie avoir confiance en soi ?
Je pense que c'est avant tout être bien dans sa peau, s'estimer, avoir une bonne image de soi et le montrer au monde. C'est aussi dégager une énergie positive, aimer la vie et croire en ce que l'on fait.

Votre métier vous aide-t-il à avoir confiance en vous ?
Je pense que j'ai confiance en moi. Mais il est vrai que ce métier vous aide à briser certaines barrières.  Ce soir, je présente les GQ Awards et pour relever le défi, je dois avoir confiance en moi, même si je suis un peu nerveux et que j'ai le trac. Avoir confiance en soi c'est aussi avoir le courage d'affronter toutes les situations.

Vous avez l'image d'un homme fort, ou sexy, comme vous l'avez fait remarquer tout à l'heure… Quelle est votre faiblesse ?
J'en ai quelques-unes ! La confiance en soi m'aide à les cacher ! Si je dois vraiment en dévoiler une, alors ce serait la procrastination.  Ce défaut peut être terrible parfois. Quand je travaille, je suis sans cesse coupé par les SMS, les mails, les infos… Du coup, j'arrête ce que suis en train de faire pour regarder le téléphone et reporte ce que je dois accomplir dans l'instant. Ça peut être frustrant et ça peut me faire gaspiller beaucoup d'énergie.

C'est votre seule faiblesse ?
En réalité, je peux écrire un livre entier sur mes faiblesses !

Quelle est la chose qui vous terrifie le plus ?
Ce serait de me tenir devant un public et ne pas savoir quoi dire. Je suis sur scène, au théâtre, 1 000 personnes me regardent. Je joue dans une pièce de Shakespeare et là… Rien à dire. Pas un mot ! Voilà ce qui me fait peur. Ce n'est pas une peur irrationnelle donc je peux vivre avec.

Suivez Gerard Butler :
Sur Instagram 
Sur Twitter