30, 40, 50 ans... A chaque âge sa solution minceur 50 ans et plus : la silhouette change

La cinquantaine est souvent un cap difficile à vivre pour la femme. Au départ des enfants et au stress professionnel s'ajoute la redoutée ménopause qui induit des changements de morphologie et une modification de la répartition du tissu graisseux : on passe d'un profil gynoïde, caractéristique de la femme, au type androïde jusqu'ici réservé aux hommes.

Moins de muscles

La cessation de l'activité ovarienne et donc de la capacité à donner la vie, la graisse du bas du corps n'a plus de raison d'être. La baisse des œstrogènes accélère la diminution des muscles dans la partie inférieure du corps : la graisse sur les hanches et les cuisses s'estompe, le ventre se relâche, la taille s'épaissit. Bref, la silhouette change. D'autre part, la rétention d'eau augmente, les tissus perdent leur élasticité, le système lymphatique ralentit et l'organisme se charge en toxines. Sans compter qu'avec l'âge et les divers problèmes de santé qui se posent, il devient de plus en plus difficile de faire du sport.

De nouvelles envies

Parallèlement à cela, la chute des œstrogènes ouvre l'appétit et l'on stocke davantage. Passée la cinquantaine, les dépenses de l'organisme diminuent, la masse grasse remplace la masse maigre. Résultat : à calories égales, on grossit.

Sommaire