J'ai testé la Cryolipolyse sur la culotte de cheval

La Cryolipolyse ne cesse de faire parler d'elle. Cette technique de médecine esthétique élimine les rondeurs par le froid. J'ai décidé d'essayer sur l'extérieur de mes cuisses. Le résultat est bluffant.

© 123rf

Je ne suis pas en surpoids, mais j'ai vraiment des rondeurs localisées au niveau de la culotte de cheval. Plutôt hermétique à la liposuccion et à toutes techniques invasives, je me laisse tenter par la Cryolypolise.  Je prends rendez-vous à la Clinique Alphand à Paris avec le Dr. Béatrice Lafarge qui utilise l'appareil Cooltech pour une première séance.

Gros plan sur la Cryolypolise
De plus en plus répandue, cette méthode de médecine esthétique fait fondre les cellules graisseuses qui résistent aux régimes et au sport par le froid.  Véritable alternative à la lipoaspiration, 1 à 2 séances suffisent pour dégonfler les tissus durablement et cela, sans douleur et sans éviction sociale.

Première séance à la Clinique Alphand
Je suis prise en charge par le docteur Béatrice Lafarge. Dans son bureau feutré, elle commence par m'expliquer la méthode et me questionne sur mes attentes. Son discours est clair et rassurant. " La technique ne va pas transformer votre silhouette, mais la rendre plus harmonieuse. Le froid va détruire les cellules graisseuses profondes et vous les éliminerez par  voies naturelles. Le résultat n'est pas immédiat. Il faudra attendre au minimum 15 jours.  Nous ferons un bilan dans 3 semaines et aviserons pour une deuxième séance ou pas " m'explique t-elle. Après avoir rempli un questionnaire médical, on passe aux choses sérieuses. Mesure des bourrelets avec une pince de plis cutanés, repérage de la zone à traiter au feutre, photos pour mieux apprécier l'avant/après… Une demi-heure plus tard, je passe en cabine pour démarrer ma première séance. Je suis allongée sur le ventre, la tête posée sur un oreiller douillet. Le docteur pose les pièces à main sur chacune de mes cuisses, me recouvre d'une couverture bien chaude  et démarre la machine. Ma peau est aspirée et la sensation de froid se fait sentir. La température descend à – 8 °C. La sensation n'est pas agréable, mais elle est supportable. Je suis tenue de rester comme cela pendant 70 min. Je finis par me relâcher et j'oublie la sensation de froid, je finis même par m'endormir. La sonnerie de la machine me réveille, une infirmière arrive aussitôt. Elle retire les pièces à main et active la circulation sanguine de mes cuisses gelées. Ma peau est légèrement rouge, mais je ne constate pas d'hématome et je ne ressens pas de douleur. Je me rhabille et je retourne au bureau.

3 semaines plus tard…
Depuis ma première séance, j'ai perdu 3 cm au niveau  de la culotte de cheval.  Les bourrelets ont visiblement diminué. Je n'ai eu aucune sensation d'inconfort, à l'exception d'une impression de fatigue les heures qui ont suivi ma séance, mais c'est tout. Je reviens pour mon bilan. Le Dr Lafarge m'explique qu'une deuxième séance est souhaitable pour un résultat encore plus visible. Je m'exécute sans broncher.

- 7 cm et une taille de pantalon en moins
Un mois plus tard, me voilà de retour pour le bilan de ma deuxième séance. Je sais déjà qu'elle sera satisfaisante car je me sens plus à l'aise dans mes pantalons. Effectivement,  le résultat est sans appel.  Moins 7 centimètres ! Je suis bluffée. Aujourd'hui à J + 2 mois les effets sont toujours là. Je ne peux que recommander l'expérience.

  • Les +
    - Des résultats indéniables en deux séances
    - Pas de douleur, pas d'anesthésie
  • Les -
    - Bien que les bourrelets aient disparu, la qualité de la peau n'est pas améliorée.

Combien ça coûte ?
600 euros par séance, soit 1 200 euros pour le traitement en 2 séances de remodelage de la culotte de cheval bi latérale.

Où ?
Clinique Alphand
12 avenue Alphand, 75116 Paris
Tel : 01 45 00 10 88

Qui ?
Le docteur Béatrice Lafarge-Claoué, auteur de l'ouvrage "La chirurgie esthétique en héritage" aux éditions Dangles, reçoit sur rendez-vous.

Et aussi