Apple Watch Series 2 : l'heure est à la révolution ?

Pour la deuxième génération de sa Watch, Apple a mis l'accent sur le sport et la santé. On vous dit ce que l'on pense de cette nouvelle version de montre connectée. Mieux vaut tard que jamais.

© Apple

"Canon, ta montre !", "Tu te prends pour James Bond ?", "Très jolie la couleur de ton Apple Watch" : si j'avais su que je recevrais autant de compliments pour une montre, j'aurais abandonné ma Flik Flak depuis longtemps. Moi superficielle ? Avouez que c'est toujours agréable de se sentir admirée. Même au niveau du poignet. Il faut dire que la nouvelle mont(u)re de la marque à la pomme n'a pas volé son titre de "Wearable of the year" obtenu à l'occasion du "Wearable Tech Awards" qui récompense les meilleurs objets connectés du marché. Je vous montre pourquoi après l'avoir testée pendant un mois.

Tête au carré bien faite. D'aucuns diront que le design de cette V2, n'a quasiment pas évolué. Est-ce ma première fois qui me la fait voir d'un œil émoustillé ? Avec son cadran rectangulaire aux courbes arrondies, de taille raisonnable (38 et 42 mm), interchangeables (cadran solaire, chronographe, Mickey et Minnie, etc), et son bracelet aux multiples matières (caoutchouc, cuir, métal, nylon), je trouve cet objet high tech très séduisant. Et la pluie de compliments reçus (cf voir ci-dessus) sont la preuve que je ne suis pas la seule à le penser. Belle de l'extérieur… et de l'intérieur alors ? Dotée d'un nouvel écran plus lumineux donc plus lisible, d'une nouvelle interface nommée watchOS3 et d'un processeur plus puissant, l'Apple Watch Series 2 est ultra réactive. Un geste du poignée suffit à allumer l'écran, très fluide et simple d'utilisation. Une fois ses applications préférées sélectionnées via son iPhone, une pression sur le bouton rectangulaire latéral permet d'y accéder. Le temps de chargement est quasi instantané ce qui est aussi agréable que bluffant. A l'instar de l'iPhone, un "dock" apparaît d'un simple glissé vers le haut pour accéder aux différents réglages (mode avion, activation des sons, etc).

© Apple

Va y'avoir du sport. Clairement orientée sport, l'édition Nike+ sortie en octobre en est la preuve -, l'Apple Watch Series 2 est sacrément musclée. Parmi les nouveautés, le GPS intégré qui affiche en temps réel et avec précision, les distances parcourues. Runneuse du dimanche aguerrie, je me dépêche de chausser ma plus belle paire de running (la seule en fait) pour m'élancer - sans iPhone (là est l'intérêt de cette nouvelle fonctionnalité, pouvoir courir en toute légèreté) - dans une course test (un petit 20 7 kms OKLM). A l'arrivée, grâce à son capteur cardiaque, ses accéléromètre et gyroscope, un tracé kilométré se dessine sur une carte, en rouge ou vert, selon que mon cœur a battu plus ou moins vite. De quoi faire battre le cœur des runners. Ami(e)s cyclistes, le GPS fonctionne également lors de vos tours de France.  
Ci-dessous, admirez la performance. Soit, ce n'est pas la meilleure mais je peux la partager. Encore une nouvelle fonctionnalité de l'application. Pour se faire mousser. Ou pas.  

© Alice Thierry

Allo, à l'eau. A l'instar de son nouvel iPhone 7 – plus résistant à l'épreuve de l'eau -, Apple a osé le grand plongeon en étanchéisant sa nouvelle montre, désormais capable d'être immergée jusqu'à 50 mètres lors d'entraînements en piscine ou en eau libre. De quoi ravir la sirène qui sommeille en moi. Là où je traînais des baskets pour tester la fonction course à pieds, je m'empresse d'enfiler bonnet et maillot pour connaître mes performances. Avant d'entrer dans l'eau, je précise la distance du bassin et la durée de nage. La montre se met automatiquement en mode écran inactif. Pour en sortir, il suffit de tourner la couronne latérale. Un cercle rempli d'une goutte s'affiche sur l'écran qui se déverrouille automatiquement : un haut-parleur résonne et chasse tout le résidu de liquide. La première fois (et même toutes les autres), c'est plutôt rigolo. Côté application, les informations sportives sont plus que satisfaisantes. Couplé à l'accéléromètre et le gyroscope, le GPS compte le nombre de longueurs via les changements d'orientation de la nage. Je découvre donc le nombre de longueurs effectuées, leur équivalence en mètres, ma fréquence cardiaque et les calories brûlées. Pour avoir testé plusieurs montres connectées, c'est la première qui me satisfait le plus. Je nage en plein bonheur.   

© Alice Thierry

Santé ! Au démarrage, la montre demande la permission de surveiller notre santé. Inconditionnel de la voiture et militant du canapé, refusez. Accepter d'être "tracké" n'a rien d'anodin. A qui répond oui, l'Apple Watch Series 2 l'incite plusieurs fois par jour à bouger, respirer, se lever de son siège, bouger. Au fil des heures, l'application Activité enregistre tous les mouvements et adresse (ou pas) des trophées. Au départ galvanisant voire stimulant, les injonctions envoyées via une petite vibration sont parfois envahissantes. Surtout lorsqu'on n'a qu'une envie : rester lové dans le canapé pour recharger ses batteries et celle de sa montre, parlons-en…

Petite autonomie deviendra grande ? Si la batterie de cette V2 a été boostée, son endurance n'est malheureusement pas proportionnelle à celle d'un sportif. De presque deux jours pleins en cas d'usage modéré, la batterie chute à une journée en cas de séances sportives. Note pour moi-même (et tous les étourdis) : ne pas oublier de recharger sa montre tous les soirs.

Une montre bien connectée, à la bonne heure. Après un mois de test et autant de performances sportives (si si), je suis largement séduite par l'Apple Watch Series 2. Aussi puissante qu'élégante, elle a de nombreux atouts pour faire craquer les férus de sport ou de santé. Mais pas que.   

Ni sportif, ni control freak ? L'Apple Watch convient aussi aux : 
James Bond (girl) : permettant de piloter sa musique depuis son canapé, modifier la couleur de sa lampe Philips Hue depuis son poignet (vous êtes un James Bond n'oubliez pas) ou de payer vos achats (vous êtes un James Bond n'oubliez pas DONC vous avez intégré votre CB dans votre iPhone), l'Apple Watch Series 2 devrait séduire les passionné(e)s de technologie.

Ultra-connectés : permettant de recevoir appels, messages, e-mails et autres alertes, l'Apple Watch Series 2 est idéale lorsqu'on est en déplacement ou réunions. Inutile de sortir son iPhone, un seul coup d'œil à son poignet permet de checker l'importance de la sollicitation. Déso maman. 

L'Apple Watch Series 2 est disponible à partir de 419 € (boîtier en aluminium or, or rose, argent ou gris) et 649 € (boîtier en acier argent ou noir). Plus d'infos sur www.apple.com