Le maquillage subtil du défilé Sonia Rykiel

Pour ce défilé hommage à Sonia Rykiel, la collection prêt-à-porter et la mise en beauté s'assemblent pour créer un look décontracté mais sophistiqué. Décryptage.

© Imaxtree

Très attendu depuis la disparition de Sonia Rykiel au mois d'août dernier, le défilé de ce printemps-été 2017 sonnait comme un hommage à sa fondatrice. Julie de Libran, la directrice artistique de la maison fait ses premiers pas sans Sonia Rykiel et propose une collection confortable mais féminine. Les silhouettes foulent tour à tour le podium sous la verrière des Beaux-Arts de Paris et dévoilent un vestiaire faisant l'éloge du bleu. Les coupes sont fluides à travers un pull XXL, une robe longue ou une veste oversize. En bref, la saison estivale sonne comme un goût de liberté. Aux commandes du maquillage, la très célèbre Lisa Eldridge, Directrice de Création Maquillage Lancôme détaille son inspiration : "Je me suis beaucoup inspirée des couleurs des vêtements et de l'allure décontractée des silhouettes, explique Lisa Eldridge. Le bleu m'est apparu comme une évidence. Mais il fallait qu'il soit subtil et surtout qu'il évolue en s'estompant comme le maquillage d'une fille qui aurait veillé toute la nuit. Ma seconde source d'inspiration est Julie de Libran. C'est une femme incroyable qui arrive toujours à conjuguer une touche de sophistication avec beaucoup de nonchalance. Le maquillage se devait donc d'être léger, un peu comme si les modèles s'étaient préparées elles-mêmes ". On découvre donc une mise en beauté élégante et sans excès avec un maquillage des yeux fumé et mystérieux. Les maquilleurs commencent donc par appliquer un trait de crayon noir au ras des cils supérieurs puis y déposent des pigments bleus. "Il suffit de mouiller son pinceau avec un peu d'eau pour transformer la poudre en liner. Les pigments vont s'accrocher au crayon noir en dessous puis ils vont légèrement bouger et c'est ce qu'on veut : il ne faut surtout pas que ce soit trop parfait" explique lisa Eldridge. Au coin interne et sur la paupière, une touche de fard argenté illumine le regard qui est également rehaussé d'une bonne couche de mascara. Vu sur de nombreux défilés, le teint de la saison prochaine sera définitivement léger et aérien. L'effet doit rester naturel et glowy. Loin d'être extravagante, la coiffure n'en est pas pour autant moins intéressante. Dans un esprit désinvolte, la chevelure se porte lâchée et délicatement ondulée.