Le look beauté néo rétro du défilé Rochas

A la fois ultra moderne et élégante, la mise en beauté du défilé Rochas ne laisse pas indifférent. Alessandro Dell'Acqua souffle un vent de liberté sur la collection. Détails du look.

© IMAXTREE

Vaporeux, presque évanescent, le vestiaire Rochas se pare de matières aériennes. Les jupes longues flottent au gré du vent. Les couleurs de la collections sont aussi douces que l'arrivée du printemps. Rose poudré, vert mousse et bleu céruléen se fondent sans se confondre et donnent de la structure à la silhouette. Pour sa collection prêt-à-porter printemps-été 2017, Alessandro Dell'Acqua laissent les jambes libres de leur mouvements tandis que le buste et la taille sont cintrées et mis en valeur soit par des ceintures justement placées, soit par des drapées asymétriques. 
La mise en beauté du show respecte cette dualité entre précision et latitude. D'abord le maquillage. Le regard se dessine sous le trait fin des sourcils rappelant la mode des années 30. Pourtant, au-delà de ce tracé net, le make-up laisse voir des sourcils épais et non dissimulés et un teint nude qui donne l'impression d'une absence de matière. 
La coiffure reprend un code de cette décennie si chère aux adeptes de la mode rétro qui n'est autre que la frange courte. Coupée droite et sans bavure, elle est bombée au sèche-cheveux et à la brosse ronde. Pourtant, elle est déstructurée grâce à un effet froissé. Elle est presque "cassée" au fer à lisser pour apporter de la modernité à l'ensemble. Sous ses airs de petite fille sage, la femme Rochas s'émancipe et assume ses envies d'impertinence. 

Backstage défilé Rochas prêt-à-porter printemps-été 2017. © IMAXTREE