Les princesses zen et modernes du défilé Chanel

A la fois graphique et aérien, le look beauté du défilé Chanel sème le trouble à bien des niveaux. Mais finit, comme toujours, par nous séduire. Décryptage.

© IMAXTREE

Karl Lagerfeld nous enchante une nouvelle fois. Dans un décor fait de bois et de végétaux, les silhouettes se succèdent avec grace. Les jupes dévoilent seulement les chevilles et la naissance des mollets. Les vestes dont les manches gigot créent un volume équilibré, soulignent le buste avec élégance. Les escarpins compensés surélèvent les mannequins qui s'avancent le regard fixe et quelque peu détaché. 
La mise en beauté du défilé oscille entre modernité assumé et vintage retrouvé. Les cheveux sont disciplinés en un double chignon qui rappelle sans aucun doute la coiffure culte de la Princesse Leïa dans la saga Star Wars et structuré avec une raie au milieu, loin d'être stricte. La coiffure peut aussi faire écho à celles portées par les princesses chinoises. Des coiffures volumineuses qui semblent légères comme l'air. 
Le make-up concentre tout sur les yeux. Deux traits graphiques d'eyeliner sculpte le regard à la manière de la légendaire Cléopâtre. La ligne est étirée vers les tempes et la teinte noire reste mate. Les sourcils sont redéfinis au fard avec parcimonie pour ne pas encombrer le regard déjà chargé. Le teint reste doux. Le visage n'est pas sculpté. La peau conserve un maximum de son naturel. Le teint est légèrement hâlé avec un blush beige ensoleillé appliqué juste sous la ligne des pommettes.  La bouche, quant à elle se pare d'un rouge à lèvres beige rosé légèrement brillant qui crée du volume et un gourmand et bel ourlet à la lèvre inférieure. C'est donc avec une douce assurance que la femme Chanel évolue dans un univers équilibré mais tiraillé entre la modernité et le passé.

Retrouvez les images du défilés Chanel haute couture printemps-été 2016.

Défilé Chanel haute couture printemps-été 2016. © IMAXTREE