"La femme Lancôme est à la recherche d'élégance et de beauté" ''Je ne crois plus à l'équilibre entre vie personnelle et vie professionnelle''

Pouvez-vous nous donner l'emploi du temps d'une journée-type ?

Delphine Besson : J'arrive tôt le matin, vers 8h, car je suis tranquille. Je gère ma messagerie. A 9h30, le rush commence. Je suis souvent en réunion avec les distributeurs pour la demi-journée. Le midi, je déjeune soit avec des personnes de mon équipe, soit avec des journalistes, soit avec des agences extérieures, soit je ne déjeune pas faute de temps. Et l'après-midi, ayant plusieurs services à gérer, je suis souvent en réunion interne. En fin de journée, je retrouve un peu de temps pour traiter mes mails, et éviter l'accumulation. Je termine rarement avant 20h.
Je veille aussi régulièrement à aller sur le terrain, dans les parfumeries pour être au plus près des clientes.

"Je fais un peu de sport et je m'évade dans les boutiques le week-end."

Arrivez-vous à vous octroyer un peu de temps pour vous ?
D. B. : Je fais un peu de sport et je m'évade en faisant les boutiques le week-end.

Comment alliez-vous vie personnelle et vie professionnelle ?
D. B. : Je ne crois plus à l'équilibre entre les deux. Pour les femmes qui ambitionnent un poste à responsabilité, il faut faire un choix qui n'est pas facile à prendre. J'ai eu la chance de m'épanouir dans mon travail. J'ai beaucoup culpabilisé, mais à un moment donné, j'ai assumé mon choix et je le vis beaucoup mieux. Mes enfants, qui ont 19 et 21 ans, ont toujours vu leur maman beaucoup travailler. Même s'il y a toujours quelques allusions, ils le comprennent. Quand ils étaient tout petits, j'étais en 4/5e puis en 9/10e, mais je n'avais pas le poste que j'occupe aujourd'hui. C'est toujours compliqué pour les femmes qui travaillent car il faut donner beaucoup de temps. J'ai d'ailleurs des amies qui ont arrêté... Mais maintenant que mes enfants ont quitté la maison, je suis contente de travailler.

Quels conseils donneriez-vous aux femmes actives ?
D. B. : Il faut faire des choix et les assumer sans culpabiliser. C'est à chaque femme de trouver son équilibre. Il n'y a malheureusement pas de recette miracle.

Quelles sont vos passions ?
D. B. : Ma première passion, ce sont mes enfants. Les moments importants sont pour eux. Sinon, j'adore la déco, les brocante et le shopping qui est pour moi un moment d'évasion et de liberté. J'ai besoin de moments de solitude.

Avez-vous une devise ?
D. B. : Oui, c'est de toujours prendre son destin en main. Il ne faut pas attendre des autres qu'ils fassent les choix à votre place.

 

Sommaire