"Docteur, le botox ça ne marche pas sur moi !"

Questions/réponses sur l'injection de toxine botulique qui traite les rides d'expression du visage en diminuant l’action des muscles qui les créent. Elle ne remplit pas des rides comme les injections de comblement mais détend les zones traitées.

"Docteur, le botox ça ne marche pas sur moi!"
La réponse du Docteur Claoué : Cette réaction est souvent normale car l'effet paralysant le muscle ne dure que 2 mois, date après laquelle vous pouvez refroncer les sourcils et le front sans problème. Mais l'action de la toxine botulique se situe bien au-delà de cette paralysie temporaire.
Elle régule le tonus des muscles et habitue le cerveau à ne plus envoyer des ordres de contraction permanents aux muscles de la face.
En résumé, pendant 10 à 16 mois les rides du front, de la patte d'oie, de la racine du nez et des rides du lion ne se voient plus au repos mais seulement lors d'une action volontaire. Et ce n'est que lorsque ces rides ont tendance à réapparaître au repos qu'une deuxième séance de toxine botulique sera efficace. L'effet rajeunissant est alors maximum, la toxine botulique détend et rajeunit le visage en supprimant les contractions musculaires et rides permanentes qui le vieillissent.

"Oui mais il paraît que je peux développer une résistance au botox si j’en abuse ?"
La réponse du Docteur Claoué : C’est exact. Il faut éviter les injections répétées à un intervalle de temps trop court.
Personnellement je ne réinjecte pas avant 8 à 10 mois, et si un complément devait être fait (par exemple une petite ride persistante d’un côté du front),  il sera fait précocement 10 jours au maximum après la première injection. Dans ces conditions, la toxine botulique peut être utilisée de longues années avec des résultats rajeunissants exceptionnels. Enfin, l’effet de la toxine botulique peut devenir définitif après 2 ou 3 injections. C’est le cas des rides inter-sourcilières dites rides du lion et à un moindre degré des rides horizontales du front.

"On a traité mes rides de la patte d’oie depuis plusieurs années et elles reviennent régulièrement. Que faire ?"
La réponse du Docteur Claoué : Je peux, bien sûr, utiliser une concentration de toxine plus élevée. Mais il faut savoir que le muscle responsable de ces rides est très étendu et très puissant et participe au soutien de vos paupières. Il n’est donc pas possible de le traiter complètement. Apprendre à ne plus plisser les paupières en permanence est une excellente solution, souvenons-nous de nos grand mères disant à leurs petites filles "ne fais pas ta ride !". Cette excellente éducation "faciale" reste valable de nos jours.