Parfums : des légendes d'aujourd'hui

Les légendes de la parfumerie continuent de nous faire rêver, d'essences divines en flacons revisités, l'histoire des fragrances rejoint la grande Histoire.

Aux détours de l’exposition « N°5 Culture Chanel » qui se tient toujours au Palais de Tokyo, et dans laquelle se révèlent très subtilement les secrets de naissance d’un des parfums les plus emblématiques au monde, l’idée d’évoquer avec vous ces parfumeurs illustres ayant marqué de leurs olfactives empreintes l’histoire et les mémoires, a fleuri dans mon esprit comme autant de roses dans un champs grassois.

Mythique et tellement innovant au moment de sa création en 1921,  N°5 fut l’un des premiers parfums contenant de multiples composants (pas moins de 80 dont la rose de mai de Grasse mais aussi des aldéhydes, nouvelles odeurs de synthèse) contrairement aux senteurs classiques, généralement élaborées à partir d’une fleur de prédilection. Mystérieux et changeant puisqu’évoluant différemment selon les personnes qui le portaient, il traversa les générations sans prendre une ride, osant toutefois quelques légères évolutions de son fameux flacon dessiné par Coco Chanel.

2013 : toujours dans le top ten des parfums les vendus au monde, il devient le premier parfum féminin représenté par un homme depuis 2012...


Tout aussi symbolique : HABANITA, diamant noir de la maison Molinard (depuis 1849) naquit la même année à Grasse. Initialement essence pour cigarettes, les « Garçonnes » s’emparèrent de cette alliance de Vétiver, patchouli, santal, vanille et jasmin local, pour prôner leur émancipation en toute élégance et s’affirmer en femmes fatales avec un raffinement inégalé. Son écrin noir, signé Lalique et totalement  Art Déco, fit les beaux jours des publicitaires de l’époque qui lui dédieront de magnifiques affiches. Considéré comme le sillage le plus tenace au monde, il est le porte-flambeau des parfumeurs grassois dans le monde.

2013 : naissance de « Habanita L’Esprit ». Cette nouvelle eau de parfum créée par Célia Lerouge-Bénard, directrice générale de Molinard, et cinquième génération de la famille à la tête de la marque, est un Habanita adouci, plus aérien et lumineux, et dédié à cette part de fragilité dont les femmes, même de caractère, tirent peut-être leur plus grande force ! Et pour illustrer ce nouveau visage, le même splendide flacon mais d’un  blanc immaculé.


Créé par Carmen de Tommaso  à la fin de la seconde guerre mondiale, Carven fut vite un must du mix couture/prêt-à-porter et de l’élégance française. Avec « Ma Griffe », lancé en  1946 et « Vetiver » en 1957,  la marque se lança dans la parfumerie  avec succès mais s’endormit ensuite jusqu’à son rachat en 2009 et l’arrivée au style de Guillaume Henry. Réveil réussi avec un engouement de plus en plus prononcé des fashionistas pour les créations du jeune homme, et un retour en grâce des icônes de la maison !

2013 : naissance de la nouvelle fragrance « Carven le parfum » créé par le talentueux Francis Kurkdjian . En vente chez Colette, il déchaîne les modeuses  et annoncerait paraît-il les prochaines rééditions des deux fameuses essences historiques. 

2013 : naissance de la nouvelle fragrance « Carven le parfum » créé par le talentueux Francis Kurkdjian . En vente chez Colette, il déchaîne les modeuses  et annoncerait paraît-il les prochaines rééditions des deux fameuses essences historiques. 

Au firmament des plaisirs très féminins, s'offrir le luxe encore abordable d'un parfum légendaire en éclipserait beaucoup d'autres, n'est-ce pas les mamans ?