Les vêtements cosmétiques : hier, aujourd’hui, demain….

On a découvert les collants amincissants ou hydratants il y a une quinzaine d’année. Depuis quelques étés, on utilise les T-shirts et combinaisons anti-UV et de nouveaux textiles-cosmétiques arrivent en force : jeans amincissants, hydratants ou défatigants, bustiers raffermissants... Que penser des vêtements cosmétiques ?

Ces textiles techniques incorporent dans leurs fibres des microcapsules contenant différents principes actifs qui, sous l’effet des mouvements et au contact du corps, vont passer sur la peau et délivrer leur bienfaits. 
On peut se demander si le procédé est efficace. Les fabricants ont fait des études qui semblent le prouver Il serait surtout intéressant de savoir si une crème est plus efficace lorsqu’elle est appliquée à la main ou via un textile. On peut néanmoins penser que le temps de contact du principe actif sur la peau est plus prolongé avec le port d’un vêtement tout au long d’une journée. Et ce qui est indiscutable, c’est le temps gagné le matin …

La question de la tolérance de la peau à ces procédés innovants se pose. Les fabricants font bien sûr des tests et certains annoncent clairement qu’ils n’utilisent pas de composés allergisants. Il faudra cependant surveiller dans les années à venir l’éventuelle apparition de cas d’allergies de contact ou de sensibilisations.
Un vêtement cosmétique perd de son efficacité au cours du temps, au fil des utilisations et des lavages. Mais différentes solutions existent pour recharger ces précieux tissus : des sprays à vaporiser directement, ou les solutions à utiliser dans le lave-linge, permettent de donner une nouvelle jeunesse à ces vêtements malins. 
Le concept est passionnant et mérite assurément d’être développé car on peut imaginer que dans quelques années certaines maladies de peau pourront être traitées par des "sous-vêtements-médicaments". Il faudrait pour cela être capable d’évaluer précisément la quantité de  médicament délivré par un tissu au cours du temps. Il est enthousiasmant d’imaginer que l’on pourra enfiler des chaussettes pour traiter les verrues plantaires ou les mycoses, mettre le matin ses leggings ou son T-shirt pour traiter son eczéma, son psoriasis ou son acné du dos…

Alors réjouissons-nous de ces innovations qui vont certainement bouleverser nos habitudes !