Coloration : comment bien la choisir ?

Fini de faire grise mine en hiver ! Pour rehausser son teint, éclairer son visage et souligner ses traits, on choisit une couleur de cheveux rien qu’à soi et un mode d’application adapté !

ESSENTIEL : UN BON DIAGNOSTIC PERSONNALISE 

Pour vous assurer le résultat dont vous rêvez, veillez à ce que votre coiffeur prenne bien le temps d’examiner vos cheveux afin de vous établir une prescription couleur personnalisée. Teinte naturelle, texture et nature capillaires, historique technique… Le dialogue s’engage progressivement autour de votre chevelure. Vous racontez. Le coiffeur examine, écoute, interroge et l’air de rien, prend en compte votre couleur de carnation, votre maquillage et votre style vestimentaire. Une fois que vous vous êtes accordés sur les tons souhaités, reste à définir le type de produits et le mode d’application à utiliser. Le tout, les cheveux secs, avant d'enfiler un peignoir.

FONDAMENTAL : BIEN CHOISIR LE PROCEDE TECHNIQUE

Attention ! Il existe sur le marché, énormément de produits colorants. Y compris chez les professionnels et tous ne vous conviennent pas forcément !

Les colorations ton sur ton (gloss ou semi - permanentes)

Très faiblement dosé en ammoniaque, cette coloration n’a pas de pouvoir éclaircissant, donc :
- Elle fonctionne si vous n'avez  pas ou très peu de cheveux blancs
- Elle apporte un reflet à votre couleur
- Elle fonce votre chevelure sans effets racines
- Elle s'estompe au fur et à mesure des shampoings.

La coloration permanente

Plus ou moins fortement dosée en ammoniaque, très reconnaissable à l'odeur :
- Elle couvre 100 % des cheveux blancs
- Elle éclaircit ou fonce votre couleur
- Elle apporte un reflet intense ( tels le rouge ou le cuivré)
Attention ! Une couleur artificielle n'a pas le pouvoir d'en éclaircir une autre .

Le balayage

Idéale pour les réticentes, cette technique qui consiste à éclaircir ou foncer quelques mèches réparties dans la chevelure ou très localisées sur une frange ou une nuque, apporte un éclaircissement plus ou moins intense ( caramel , miel ...) dans la teinte souhaitée ou au contraire, peut ici et là, foncer une chevelure naturellement claire.
Plus partiel et beaucoup moins uniforme que la coloration, le balayage peut selon son application et son dosage, paraître plus ou moins naturel.

INCONTOURNABLE : LE CHOIX DU BON TON
C’est au cours du diagnostic préalable que vous devez déterminer avec votre coiffeur, le ton souhaité. Tout est affaire de goût et d’envie, mais certains critères restent plus ou moins incontournables.

Les peaux claires

La plupart des teintes vous vont. Pour affirmer votre personnalité, jouez les contrastes clair/obscur avec des couleurs foncées (noir, châtain) qui feront ressortir votre teint de porcelaine. Vous porterez aussi à merveille le blond suédois ou le blond vénitien.

Les peaux mates

Préférez des teintes plus chaudes comme le caramel ou le cuivré qui vous apporteront luminosité et brillance.

POUR UNE COULEUR DURABLE : L’ENTRETIEN MAISON
Pour conserver l’éclat de votre belle couleur après votre séance chez le coiffeur, l’entretien maison est essentiel. Utilisez de préférence une gamme de shampoings et soins pour cheveux colorés. Le shampoing lavera vos cheveux en douceur sans les décaper. Le soin protégera la couleur et lui apportera hydratation et brillance.
Mon conseil :  les shampoings et soins repigmentants Gamme Addict Lothmann.

Pour en savoir + : http://www.lothmann.com/2012/04/united-color/