Une peau sensible, qu’est-ce que c’est ?

Peau sensible, peau réactive, peau intolérante … Les qualificatifs sont nombreux, mais qu'est-ce qu'une peau sensible en réalité ?

Les peaux sensibles pathologiques peuvent souffrir d’eczéma, de psoriasis, de dermite séborrhéique, d’érythrose, de couperose, de rosacée, de démodécidose, d’acné… Il est important dans ces cas-là,  qu’un diagnostic précis soit porté afin qu’un traitement adapté soit proposé.
Les peaux sensibles non pathologiques sont donc des peaux qui ne supportent rien, ou qui supportent mal l’eau, le chaud, le froid, les cosmétiques etc. Mais qui n’ont aucune des pathologies citées précédemment. Ces cas existent mais sont, en réalité, rares. Ces peaux sensibles dites "idiopathiques" sont le plus souvent normales à l’examen clinique.
Alors pourquoi ou comment sont-elles devenues hyper-réactives ? Cela peut-être la conséquence de lavages trop "décapants", de soins trop irritants, de cosmétiques trop nombreux, de galéniques inadaptées, ou même parfois de toilettes inadaptées. Et une humeur  "à fleur de peau", hyper-réactive donc, peut être associée…

Pour toutes ces peaux sensibles, on peut recommander une toilette douce (mais efficace !) avec une solution micellaire, ou un pain surgras, une hydratation biquotidienne avec des produits toujours fluides et légers, à l’acide hyaluronique par exemple, en bannissant définitivement les textures riches ou grasses. Et pour aller plus loin on peut proposer des peelings légers aux acides de fruits ou des séances prudentes d’IPL (Lumière intense Pulsée). 
En bref, il est important de bien choisir ses produits de beauté lorsque l'on a la peau sensible. Et en cas de doute, n'hésitez pas à demander conseil à votre dermatologue.