L'art de se parfumer

Conseils pour choisir et bien utiliser son parfum.

CHOISIR SON PARFUM

Savoir se parfumer c'est déjà savoir bien choisir son parfum. Puisque tous les goûts sont dans la nature, je ne vous dirai pas ici qu'il existe des parfums de blondes ou de brunes, ni des parfums d'hiver ou d'été, pas même des parfums réservés aux jeunes. Ces classifications marketing ont été inventées pour soutenir des argumentaires commerciaux qui n’ont fait qu’entretenir des préjugés auprès des consommateurs. Pour preuve, La Petite Robe Noire est tout aussi délicieuse sur une sexagénaire. De même pourquoi s’interdire de porter L’Eau d’Issey au mois de janvier ?

Trouver son parfum est une démarche personnelle qui fait appel à ses souvenirs, ses goûts et ses émotions. Il faut avant tout se faire confiance et le choisir pour ce qu’il sent en faisant abstraction des beaux discours. Car au même titre que les vêtements que l'on achète, les bijoux que l'on porte ou la coiffure que l'on choisit, le parfum est l'expression la plus intime de soi-même qui parle le langage de l'inconscient. Il est affaire de séduction, pour les autres mais avant tout pour soi-même, et doit rester fidèle à notre personnalité.

Parmi les centaines de nouveautés lancées chaque année, trouver le sien n’est pas une chose facile ! Car on est souvent attirés d’abord par le flacon ou la publicité, ou bien par les recommandations de ses amis. Il ne faut d’ailleurs jamais choisir un parfum parce qu’on l’a senti sur quelqu’un, le résultat étant différent sur chaque peau. Pour bien choisir son parfum, commencez par le sentir sur mouillette. S’il vous plait, mettez-le sur le poignet et sortez de la parfumerie, le résultat sera différent à l’extérieur, en dehors d’un univers saturé d’odeurs. Revenez régulièrement sur le poignet, sentez-vous ! L’acidité de votre peau va le personnaliser, vous aidant à savoir s’il est vraiment fait pour vous. L’idéal ? Demandez un échantillon et testez-le pendant une semaine. Jour après jour, apprenez à vivre avec lui avant de lui accorder une place dans votre salle de bains.

Peut-on alterner plusieurs parfums ? Bien sûr, au contraire ! Finie l’époque où l’on reste fidèle à un parfum toute sa vie. Aujourd’hui, on peut avoir envie d’un parfum pour travailler, un autre pour faire du shopping ou encore un troisième pour les jours de pluie… A chacun de trouver son rythme et d’associer les odeurs aux lieux et aux circonstances. De plus, alterner plusieurs parfums permet de continuer à se sentir soi-même. Combien de femmes se plaignent de ne plus sentir leur parfum ? En effet, à force de porter un seul et même parfum, l’inconscient finit par s’approprier l’odeur comme étant celle du corps, et on ne la sent plus soi-même. En d’autres termes, cassez la routine !

LES DIFFERENTES CONCENTRATIONS
Un parfum est un mélange de différentes matières premières diluées dans l’alcool. Mais il y a parfum et Parfum. Pour choisir une fragrance, on a souvent le choix entre l'eau de toilette et l'eau de parfum, parfois l'eau de Cologne ou l'extrait. Chacun de ces produits se distingue par la quantité de matières odorantes qu’il contient, c’est que l’on appelle la concentration. Mais la différence ne s’arrête pas là. La structure olfactive d’une eau de toilette est complètement différente de cette d’un extrait. En variations autour d’un même thème olfactif, le parfumeur peut équilibrer différemment les notes de tête, de cœur et de fond pour nuancer le résultat olfactif final et offrir une palette de multiples senteurs autour d’un même thème.

L’Extrait de Parfum

La parfumerie traditionnelle ne connaît que l’Extrait de Parfum. C’est alors un produit d’élite, utilisé uniquement par les familles royales et les riches aristocrates. Complément indispensable de la toilette quotidienne, l’Extrait de Parfum est un produit rare et cher qui a donné ses lettres de noblesse à la parfumerie française.

Quintessence d’une formule, l’Extrait de Parfum est le produit le plus concentré en matières premières, entre 20 et 30%. Produit d’une grande pureté, l’Extrait de Parfum est un élixir qui s’utilise avec parcimonie. Contrairement aux idées reçues, l’Extrait n’est pas plus « fort » que l’Eau de Toilette mais plus « intense ». Bien utilisé, il n’a rien d’étouffant mais développe une élégance raffinée. Surtout, l’Extrait de Parfum développe un sillage soutenu. Bien plus que l’Eau de Toilette ou l’Eau de Parfum, son équilibre olfactif en faveur des notes de fond assure une tenue irréprochable et laisse une empreinte tenace derrière soi.  

L’Eau de Toilette

A partir des années 20 et surtout après la seconde guerre mondiale, de plus en plus de femmes veulent goûter aux plaisirs du parfum. Pour elles, les parfumeurs inventent l’Eau de Toilette, une interprétation plus légère et lumineuse de l’Extrait de Parfum.

Son secret ? Une concentration inférieure en matières premières, entre 10 et 15%, ce qui explique son coût plus abordable. Plus qu’une simple question de concentration, il y a souvent un rééquilibrage des matières premières en comparaison de l’Extrait de Parfum. Les notes de tête sont souvent poussées alors que les notes de fond se font plus discrètes.

L’Eau de Toilette est idéale pour le jour et parfumer les vêtements. Généralement présentée en vaporisateur, elle permet un parfumage plus généreux et nomade.

 

L’Eau de Parfum

Dans les années 80 se développe une concentration originale, à mi-chemin entre l’Extrait de Parfum et l’Eau de Toilette : c’est l’Eau de Parfum. Motivée par un retour des femmes à une certaine sensualité, elle répond parfaitement aux attentes de celles qui veulent allier simplicité et raffinement.

Concentrée entre 15 et 25%, elle est plus accessible que l’Extrait de Parfum mais plus sensuelle que l’Eau de Toilette. Les notes de tête sont présentes mais laissent rapidement place aux notes de cœur, plus suaves, qui se prolongent sur des notes de fond plus riches et sensuelles.

Avec l’Eau de Parfum, les parfumeurs proposent désormais une gamme complète de produits que la femme adaptera à chaque occasion, en fonction de ses humeurs et de ses envies.

 

L’Eau de Cologne

De même qu’il y a parfum et Parfum, il y a cologne et Cologne. L’Eau de Cologne désigne au départ une structure olfactive fraîche et légère, très faiblement dosée entre 3 et 6%, où dominent les agrumes et les notes aromatiques. Il s’agit du schéma parfumistique le plus ancien connu, datant du XIVème siècle.

Ce produit généreux et vivifiant, à qui l’on a prêté pendant longtemps des vertus thérapeutiques, a inspiré de nouvelles « colognes ». Si elles n’ont rien à voir avec le schéma olfactif un peu désuet des Colognes d’autrefois, elles conservent en revanche une fraîcheur intense. Cette appellation est généralement utilisée par les marques pour proposer une alternative plus fraîche à des compositions opulentes. Déclaration Cologne de Cartier, Flower by Kenzo La Cologne ou Allure Cologne Sport chez Chanel en sont les exemples les plus récents.

Enfin il est intéressant de noter qu’aucune loi ne régit l’ensemble de ces appellations. Au-delà du caractère olfactif, si l’on s’en tient uniquement à la concentration des matières premières, l’appellation Eau de Parfum  pour une marque peut correspondre à une Eau de Toilette pour une autre. Là encore, il faut se fier à son nez, tester et approuver le rendu sans se contenter de lire les étiquettes. Et si la comparaison n’est pas possible (les produits n’existent pas toujours dans toutes les concentrations), soyez doublement vigilants.

COMMENT SE PARFUMER ?

Tout dépend déjà de la présentation de votre parfum. Les vaporisateurs sont aujourd’hui majoritaires, le flacon étant souvent réservé aux Extraits de Parfums pour un usage goutte à goutte ou au contraire en Eaux de Cologne pour un splash généreux.

L’Extrait de Parfum s’utilise toujours sur la peau, son caractère riche et précieux relevant de l’intimité. Coco Chanel recommandait de l’appliquer « partout où l’on rêve d’être embrassée », sur les points de pulsation du corps : le poignet, le cou, derrière les oreilles ou encore au creux des genoux.

De même, l’Eau de Cologne s’applique sur la peau. En friction tonique, ses propriétés rafraîchissantes sont un véritable moment de détente et de plaisir le matin.

L’Eau de Toilette et l’Eau de Parfum se prêtent plutôt à la vaporisation. Estée Lauder préconisait de vaporiser un nuage de parfum dans l’atmosphère et de plonger la tête dedans… Vous parfumerez au choix la peau ou les vêtements, la peau créant une alchimie toute personnelle qui sera la plus fidèle de vous-même. C’est d’ailleurs le choix à préférer si vous portez plusieurs parfums en alternance afin que les odeurs ne se mélangent pas sur les manteaux, les écharpes ou les foulards. 

Si vous choisissez de parfumer vos vêtements, le résultat sera plus diffusif, la peau ayant tendance à « capter » les odeurs. La vaporisation en fera donc profiter davantage votre entourage, mais gare à la saturation au bureau ! N'oubliez pas que certains tissus sont fragiles : le parfum peut parfois tacher. Ne parfumez jamais le cuir, la soie, le daim ni même la fourrure. Attention également aux bijoux, boutons en nacre et pierres précieuses, le parfum pourrait altérer leur éclat.

 Enfin, attention au parfumage au soleil. Contrairement aux préjugés, ce n’est pas l’alcool qui tâche mais les composants parfumés parmi lesquels les agrumes. Pour éviter les marques sur la peau, parfumez vos vêtements ou, comble du luxe, une fois dans l’année, autorisez-vous l’odeur de la peau nue.