La chronique d'une régimeuse

1m60, 86.5 kg et des rondeurs ... un IMC de 33.8 qui me cataloguait dans la case "obésité modérée" ... il fallait reprendre les choses en main ... aujourd'hui, j'ai perdu 27 kilos et j'ai appris à manger autrement en concoctant des recettes différentes et diététiques ... voici donc ma chronique de régimeuse !

Je vais tout simplement commencer par me présenter, ok ?

Après une grosse déception professionnelle, j'ai préféré me réfugier dans la nourriture et manger tout ce qui me faisait plaisir pour compenser l'échec cuisant que je venais de vivre ... alors, oui, ce n'est pas la solution, je le sais ... seulement, à ce moment là, c'était la seule et unique chose qui me réconfortait ... le chocolat, les biscuits, les gâteaux ... ERREUR !!!


© Bastien Marchand

De fait, j'ai pris beaucoup de poids très rapidement ... combien ? ... euh, près de 15 kilos en quelques mois.

J'ai toujours été plus ou moins "ronde" (alors, oui, on va se demander quelles sont les normes en matière de rondeur ... je vais juste répondre que je ne rentrais pas dans le 36 et que j'ai toujours eu plus ou moins "honte" de mes kilos superflus). Seulement, là, j'avais clairement dépassé les bornes des limites.

Il arrive un moment où l'on ne se reconnaît plus dans le miroir que l'on fuit car il renvoie une image qui ne nous convient plus : "ôh miroir, dis moi que je suis la plus belle, allez mais dis le !!! même si je sais que tu mens !!!"

Il arrive un moment où l'on appréhende clairement de faire les boutiques car l'on sait parfaitement que l'on ne trouvera pas de vêtements à sa taille : "rhoo dis-moi, il est sympa ton nouveau sac à patates, euh, pardon, pantalon !"

Il arrive un moment où l'on devient irascible car on ne se supporte plus et où l'on fait payer à son entourage notre mauvaise humeur : "euh, non, je n'ai pas envie d'aller à la piscine, on va rester en amoureux à la maison à regarder Derrick, c'est mieux".

Il arrive un moment où l'on s'essoufle dès que l'on fait une activité physique un peu originale et où l'on sent que son corps n'est pas la hauteur car il est freiné par les kilos qu'il porte : "punaise, il ne finira jamais cet escalier ..."

... Il arrive un moment où l'on décide de REAGIR et de reprendre les choses en main pour VIVRE à nouveau correctement ...

Je suis donc allée consulter une diététicienne (je vous raconterai) et maintenant je fais des recettes bien plus légères mais tout aussi gourmandes que je me ferai un plaisir de vous faire partager.

La suite de mes aventures de régimeuse à suivre !