Indications inhabituelles de la toxine botulique en médecine esthétique

Tout le monde maintenant connaît les indications « classiques » de la toxine botulique ou Botox dont l’effet en médecine esthétique a été découvert dans les années 80. Il s’agit du traitement le plus pratiqué en médecine esthétique ; longtemps décrié par méconnaissance ou excès d’utilisation sur certaines stars du grand écran, c’est un traitement très efficace et anodin dans des mains expertes.


La législation en vigueur en France et l’AMM du produit l’autorise uniquement (en médecine esthétique) dans des mains expertes et UNIQUEMENT pour le traitement de la ride de la gabelle dite aussi ride du lion (c’est la ride qui se situe entre les deux yeux lorsqu’on fronce les sourcils).

Mais ne nous voilons pas la face, le Botox est utilisé depuis plus de 10 ans et avec succès en médecine esthétique par de nombreux médecins esthétiques formés, dermatologues formés et chirurgiens dans bien d’autres indications ; la majeure étant le traitement du tiers supérieur du visage c’est à dire le front pour obtenir un lissage du front, la queue du sourcil qui permet une ouverture du regard, les ridules de la patte d’oie qui permet d’atténuer les rides autour des yeux

 

En En dehors de ces indications classiques il en existe de moins connues que je vais énumérer brièvement ci dessous. Afin de ne pas être trop long je ne parlerai pas des indications thérapeutiques faites en milieu hospitalier qui utilisent de grandes quantités de produit afin de traiter des spasmes musculaires et des pathologies entrainant une « spasticité » musculaire, telles que dans les maladies dystoniques ou entrainant des troubles de la motricité en raison de spasmes musculaires, certains torticolis dits spasmodiques,

1-     le traitement des zones intéressant le tiers moyen ou inférieur du visage

La toxine botulique permettra de traiter par exemple les ridules de la lèvre supérieure, une hypertonie du menton, les cordes platysmales, qui sont appelés également les fanons et qui donnent un aspect relâché et vieilli au cou. Cette indication est très délicate du fait de la proximité des cordes vocales et demande une bonne expérience mais donne de bons résultats.

 

      2- l’hyperhydrose

Il s’agit du traitement de l’hypersudation, qui est très gênante au quotidien, tant au niveau des aisselles que des mains ou des pieds

Les zones les plus traitées sont donc les mains, les pieds et les aisselles ; d’autres zones peuvent être traitées également partout ou il y a une hyper transpiration ; le traitement est très efficace pendant une durée de 6 mois, et plus après 2 ou 3 traitements ; la quantité de produit injectée dépend de l’étendue de la zone à traiter ; il faut compter une dose 2 fois supérieure que pour les traitements dits classiques d’un front complet soit 2 flacons de vistabel ou Boccouture entiers.

3- le grincement des dents ou bruxisme

La contraction involontaire des muscles masseters qui survient surtout la nuit chez des personnes stressées ou nerveuses est responsable de troubles de l’articulé dentaire et de dents fragilisées et parfois cassées.

Le traitement consiste à aller injecter directement dans le muscle masseter de la toxine botulique dont l’effet est spectaculaire en 1 séance.

 

Conclusion

Traitement à démystifier et d’une grande efficacité, la toxine botulique rend bien des services tant en médecine thérapeutique, qu’en médecine esthétique

C’est un traitement efficace et sans danger dans des mains expertes

Cerise sur le gâteau, le Botox peut avoir des effets bénéfiques sur certains patients souffrant de migraines.

Le prix est variable suivant les médecins mais il faut compter environ 300 à 450 euro suivant les zones ; l’efficacité du traitement est de 6 mois environ. Il doit être réalisé par bien entendu un médecin et qui soit bien formé à ces techniques.

Liens utiles

http://www.sncpre.org/

http://www.afme.org/

http://www.sofmmaa.org/

http://www.club-anti-age.com/

http://www.dr-bompard.fr/