Qu'est-ce que l'acide hyaluronique ?

Découverte, composition et avancées scientifiques, apprenez tout ce qu'il faut savoir sur l'acide hyaluronique.

Quand a-t-on découvert l'acide hyaluronique ?
L'acide hyaluronique a initialement été découvert dans les années 1970 dans l'humeur vitreuse d'où son nom : hyalos = vitreux + uronique car il est riche en acide glucuronique. L'acide hyaluronique est présent dans le liquide synoviale (articulations) et il constitue la principale molécule de la matrice extracelluaire de la peau. L'acide hyaluronique est très sensible aux radicaux libres, et aux enzymes (hyaluronidases). On estime qu'environ un tiers de l'acide hyaluronique de notre corps est dégradé et produit chaque jour. En vieillissant le taux de production devient plus faible que le taux de synthèse, expliquant en partie les problèmes d'affaissement cutanés et d'articulations. Dans des conditions stimulant la production anormale de radicaux libres dans notre peau (exposition aux UV, polluants, agressions chimiques ou stress), l'acide hyaluronique se dégrade plus rapidement conduisant à l'apparition des signes de vieillissement prématuré.
 

De quoi est-il composé ?
L'acide hyaluronique est un polymère (polymère= macro molécule constituée de sous unités répétitives),  composé de deux sucres que nos cellules cutanées produisent tout au long de leur vie. Nos cellules assemblent ces deux sucres comme un collier de perles en alternant chacun de ces deux sucres pour produire l'acide hyaluronique. 

Comment le fabrique-t-on ?
L'acide hyaluronique était au tout début de sa découverte extrait à partir de certaines partie d'animaux (comme les crêtes de coqs). Très rapidement, des procédés biotechnologies ont remplacé ces méthodes de production. Aujourd'hui l'acide hyaluronique commercialisé est issu de procédés de fermentation : des micro-organismes sont cultivés dans des fermenteurs et produisent naturellement l'acide hyaluronique. 

Quel avenir pour l’acide hyaluronique ?

Il existe trois générations d'acide hyaluronique : 

- L'acide hyaluronique dit de 'haut poids moléculaire' qui a été initialement découvert. Celui-ci est aujourd'hui utilisé en médecine esthétique sous sa forme naturelle ou stabilisé pour combler les rides par injection sub-dermique. En cosmétique, cet acide hyaluronique est utilisé comme agent hydratant car il a pour propriété principale de retenir l'eau à la surface de la peau. Il joue aussi un rôle sensoriel dans le toucher des produits cosmétiques en leur procurant une plus grande viscosité. Cette version de l'acide hyaluronique n'a pas d'activité biologique sur la peau.

- L'acide hyaluronique de 'faible poids moléculaire' qui est en fait constitué de petits morceaux de l'acide hyaluronique de haut poids moléculaire. Cette génération est principalement utilisée en cosmétique car ces petits morceaux peuvent plus ou moins rentrer dans la peau et la stimuler pour effacer les signes du vieillissement. 

- L'ultime génération est appelée l'acide hyaluronique de '3eme génération'. Découverte en 2010,  il est constitué d'un deux deux sucres qui est nécessaire à la synthèse de l'acide hyaluronique. Au cours du vieillissement, nos cellules cutanées ont en effet de moins en moins d'énergie pour produire ce sucre, ce qui explique entre autre que notre peau se met à produire moins d'acide hyaluronique. En appliquant cet acide hyaluronique 3G sur la peau, celle-ci peut à nouveau se remettre à produire de l'acide hyaluronique comme dans sa jeunesse, ce qui se traduit par un raffermissement, un repulpage et une régénération de la peau.