Pour ou contre la frange ?

Bien évidemment, cette question ne signifie rien par elle-même. On n’est pas pour ou contre le concept de frange, pas plus que pour ou contre les cheveux effilés, les boucles ou les cheveux longs !

Phénomène de mode ou pas ?
Il existe bien sûr des phénomènes de mode, où la frange est portée sur le côté, coupée au creux du nez ou au dessus des sourcils, pleine ou pas. Porter la frange, c’est affirmer un style, personnaliser sa coupe, la signer, assumer une certaine personnalité. Mais c’est également habiller son visage, voire le cacher pour certaines. Une frange souligne un regard, lui apporte du mystère, mais peut aussi devenir une protection…

 

Bien réfléchir avant de franchir le cap
Tous les visages ne supportent pas la frange, toutes les coupes ne la permettent pas. Mais on ne peut pas affirmer qu’un petit front ou des yeux écartés supportent ou non une frange. C’est au coiffeur de la définir, de la décider avec vous. Vous avez envie d’une frange, certes, mais rappelez-vous, vous aviez également envie d’une doudoune orange ou de stilettos avec un talon de 15 cm ! Ces vêtements, au moins, vous avez pu les laisser dans votre armoire après vous être rendue à l’évidence que les acheter n’était pas une bonne idée ! La frange, une fois coupée, vous allez devoir l’assumer pendant plusieurs semaines (mois ?), et l’attacher avec une barrette si elle ne vous plait pas ! Réfléchissez-y et parlez-en avec votre coiffeur.

Une frange bien ajustée
Je vois régulièrement dans la presse «des trucs et astuces» pour couper sa frange soi-même… Ce genre d’article me donne le frisson : une frange, même pour un coiffeur expérimenté, est l’un des exercices les plus difficiles à réaliser ! Il demande une extrême précision, un sens visuel, une dextérité et un savoir-faire professionnel. Une frange, ce n’est pas un coup de ciseaux tout droit avec un double-décimètre d’écolier ! C’est une prise en compte des proportions du visage, des éventuels épis ou implantations irrégulières (épis sur le devant de la tête, adieu la frange…), de la nature, de l’épaisseur de vos cheveux, de la coupe, de la couleur de vos yeux et de vos cheveux, de votre allure générale ! Par exemple, le saviez-vous, une frange se coupe toujours sur cheveux secs, dans le tombant naturel des cheveux, de préférence en «piquetage», c'est-à-dire du bas vers le haut, et avec la pointe des ciseaux. Même la célèbre frange droite de Louise Brooks n’est pas si droite que cela !

 

Chez Franck Provost, pour la dernière (et, chut… la prochaine) collection, nous avons choisi de traiter la frange sous forme de mèche assez large, à balayer sur le côté, à attacher, à glisser derrière une oreille, etc. Une frange accessoire en quelque sorte, avec laquelle jouer pour varier les plaisirs et renouveler sa coupe, et sa coiffure chaque jour.

www.franckprovost.com