Se colorer les poils des aisselles, nouvelle tendance beauté ?

Bleu, rose, fluo... Elles sont de plus en plus nombreuses à exhiber leur aisselles colorées sur #dyedpits. Le phénomène est tel que la presse en parle déjà comme de la prochaine tendance beauté incontournable.

Se colorer les poils des aisselles, nouvelle tendance beauté ?
© #dyedpits

Avoir une peau nette et douce a toujours fait partie des codes de la beauté féminine. Et il est vrai que cela demande de l'entretien et du temps. C'est parce qu'elle en avait assez de la corvée de l'épilation que Destiny M, youtubeuse de 17 ans, a décidé de laisser pousser les poils de ses aisselles et d'en plus, les teindre en bleu. L'acte est fort et s'affiche comme un geste militant pour lutter contre les diktats de la mode et de la beauté. Quelques semaines plus tard, Roxie Hunt, une coiffeuse américaine s'empare du phénomène en publiant sur la toile des photos de ses poils d'aisselles fluo. Elle va même jusqu'à faire des tutos pour expliquer comment colorer ces fameux poils. Le hashtag #dyedspits fait ensuite officiellement son apparition sur Twitter et Instagram : le phénomène est né.  

Faut-il pour autant parler de tendance beauté ? Car si l'acte en lui-même peut paraître ludique ou s'interpréter comme une manière de montrer qu'on assume son corps, il faut bien reconnaître que ce n'est pas très glamour et qu'il faut aussi du temps pour faire cette coloration. On se rappelle de Lady Gaga qui avait déjà tenté l'expérience lors des Munch Music Awards en 2011 (elle s'est teint les poils des aisselles en bleu en raccord avec la couleur de sa perruque et... de ses poils pubiens) et qui a plus choqué les esprits que lancer une mode. Alors, on suit ou pas ?

photo poil
Sur le #dyedpits, les filles lèvent les bras fièrement pour montrer leurs poils colorés © #dyedpits