Epilation maillot

Un maillot zéro défaut

Cire chaude ou froide, crème dépilatoire, rasoir, épilateur, laser, lumière pulsée... Sans oublier la bonne vieille pince à épiler: on choisit la technique qui répond le mieux à nos besoins.

Les techniques rapides

En deux temps trois mouvements, le rasoir, manuel ou électrique, fait la peau lisse. Mais il ne fait "que" couper le poil. Il faut donc recommencer l'opération tous les deux jours. La crème dépilatoire est elle aussi une solution à court terme: elle agit par dissolution chimique du poil, et laisse trois à cinq jours de tranquillité.

Les techniques qui arrachent le poil

L'épilateur électrique a longtemps été réservé aux moins douillettes... Aujourd'hui, les appareils sont équipés de têtes de massage antidouleur. Chaude ou froide, à la maison ou en institut, la cire offre deux à trois semaines de tranquillité. Le plus? Le poil, à force d'être arraché, finit par s'affaiblir et repousse de plus en plus fin. Petit inconvénient de ces deux méthodes d'épilation: le poil doit avoir atteint une longueur minimale pour être arraché. Entre deux séances, on se tourne vers la pince à épiler (que l'on désinfecte avant chaque utilisation), idéale pour les retouches.

L'épilation semi-définitive

La lumière pulsée, qui peut être pratiquée en institut, repose sur l'utilisation d'une lampe flash: le poil absorbe la lumière, qui le détruit. L'épilation laser, en revanche, est considérée comme un acte médical et ne peut être pratiquée que par un médecin. Le principe ? Le laser détruit le pigment des poils par un faisceau lumineux qui brûle le bulbe.

Nos astuces peau nette

Simple, échancré, brésilien, intégral... Une fois que vous avez choisi la méthode, il est temps de réfléchir à la forme que vous souhaitez donner à votre maillot. Un conseil: pensez à gommer régulièrement la zone pour éviter les poils incarnés.

Dossiers