Les questions à se poser avant de devenir blonde

Le blond est plus tendance que jamais ! Mais pour sauter le pas de la décolo en tout sérénité, il est essentiel de se poser les bonnes questions. Ludovic Borget, coiffeur porte-parole L'Oréal Professionnel vous livre ses conseils d'expert.

© Imaxtree

Comment entretenir mon blond au quotidien ?

Tout dépend de la nuance du blond (naturel, mèches etc.) mais d'une manière générale il est important de faire des shampoings traitants qui n'abiment pas le cheveu déjà sensibilisé. Il faut donc traiter pour reconstruire la fibre. Optez pour des soins dédiés aux cheveux blonds comme le Color Corrector Blondes chez L'Oréal Professionel qui va entretenir le blond en neutralisant son côté jaune pour raviver la lumière. A laisser poser entre 3  à 10 minutes, en fonction du blond choisi et à réitérer une fois par semaine. Il existe aussi des shampoings qui vous aideront à sublimer votre blond.

Le blond va-t-il à tout le monde ?

Oui et non. Encore une fois tout dépend de la nuance du blond. En tant que professionnel, nous pourrons orienter la cliente et l'aider à faire le bon choix en analysant d'abord sa carnation de peau. Il faut savoir que les blonds sont toujours plus jolis sur des bases claires (type châtain). Pour qu'un blond soit beau et pas artificiel, il ne doit pas être trop éloigné de la teinte naturelle des cheveux. Le blond peut aussi être une bonne alternative pour camoufler les cheveux blancs. Il va permettre d'éclaircir la chevelure, de donner bonne mine et même d'estomper les rides du visage.

Je peux passer du brun au blond ?

Oui mais on se dirigera plutôt vers un blond chaud et non froid. Après c'est compliqué, c'est un énorme investissement car au bout d'une semaine, les racines réapparaissent. Cela voudrait dire de venir en salon toutes les semaines, faire des mèches toutes les 3 semaines. Pour la santé du cheveu aussi, ce n'est pas idéal.

Comment savoir si mes cheveux sont assez résistants pour passer au blond ? 

Avant de faire quoi que ce soit, on va établir un diagnostic. On va vérifier la nature du cheveux, s'il est plus ou moins résistant. Moi je joue toujours la sécurité et je fais une mèche test avant afin de ne pas avoir de mauvaises surprises. Il faut prendre en compte l'historique du cheveu, savoir s'il est naturel ou déjà décoloré etc.

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

A lire aussi :