Tout savoir sur la mastopexie

Pour corriger la ptôse mammaire et ses effets "seins tombants", la chirurgie esthétique propose aujourd'hui la mastopexie : un remodelage de la poitrine visant à lui redonner galbe et tonicité. En quoi consiste exactement cette plastie ?

© <h2>La mastopexie, le lifting des seins</h2> C'est souvent après une grossesse, un allaitement ou une perte de poids importante que la poitrine subit un affaissement. Un rendez-vous avec le chirurgien permet d'évaluer le degré de relâchement, ainsi que vo

La mastopexie, le lifting des seins

C'est souvent après une grossesse, un allaitement ou une perte de poids importante que la poitrine subit un affaissement. Un rendez-vous avec le chirurgien permet d'évaluer le degré de relâchement, ainsi que vos motivations. Mensurations, qualité de peau, mammographie, échographie, tout est examiné pour préparer au mieux l'intervention réalisée sous anesthésie générale. Un délai légal de réflexion obligatoire est fixé à quinze jours entre la visite chez le chirurgien et la date de l'opération.

L'intervention chirurgicale

Le chirurgien va remonter le tissu mammaire en repositionnant l'aréole plus haut et en supprimant l'excès de peau afin d'obtenir une poitrine galbée. Les cicatrices font évidemment partie de l'opération, et commenceront à s'estomper au bout d'un an. Elles forment un T inversé, à savoir une verticale entre l'aréole et la base du sein, une autre horizontale dans le pli inférieur du sein, et la troisième, la plus discrète, autour du mamelon. Après deux heures d'intervention, on vous pose des drains, et vous avez les seins bandés par un pansement. Votre nouvelle poitrine remodelée nécessite ensuite le port d'un soutien-gorge de maintien jour et nuit pendant un mois.

Le coût, les risques, la convalescence... On fait le point !

Il faudra compter entre 3 000 et 5 000 euros pour cette opération non prise en charge par la Sécurité sociale, sauf dans le cas où elle s'accompagne d'une réduction mammaire. Le choix du chirurgien est primordial. Pour cela, faites fonctionner le bouche-à-oreille, ou vérifiez ses compétences sur l'annuaire du Conseil national de l'ordre des médecins. Il existe cependant quelques risques liés à l'acte chirurgical que vous devez connaître, comme la phlébite et l'embolie, et d'autres liés à la cicatrisation comme une infection ou plus rarement une nécrose. La mastopexie peut engendrer des insatisfactions : une certaine asymétrie des seins qui peut se développer suite à l'intervention, une cicatrice inesthétique, ou encore une diminution de la sensibilité. Après votre mastopexie, il est indispensable d'éviter les efforts et le sport pour ne pas forcer sur les cicatrices. Vous pourrez normalement reprendre le travail au bout d'une semaine.