Autobronzant : comment bien l'appliquer

L'arrivée des beaux jours nous donne envie d'avoir une jolie peau dorée. L'autobronzant en crème, en spray ou en douche nous aide à tricher et avoir un joli bronzage naturel en un temps record. Zoom sur ce produit qui nous fait un hâle parfait.

Autobronzant : comment bien l'appliquer
©  Lev Dolgatsjov

Autobronzant : le principe

L'autobronzant est le produit star pour avoir un joli bronzage natutel sans passer des heures sous le soleil. Mais comment ça marche ? Explications.
Pour nous permettre de bronzer sans prendre une ride, les produits autobronzants sont constitués d'un principe actif appelé la DHA (pour Dihydroxyacétone) qui est une molécule obtenue par biosynthèse. Pour la petite histoire, la DHA est à la base un sucre naturel issu de l'écorce de châtaigne...
Ce produit colore la peau très superficiellement, mais aussi très rapidement, une à deux heures après l'application. Les produits actuels en contiennent entre 2 et 5 % et l'action "bronzante" dure environ trois jours. Pour gagner un peu de temps et obtenir un résultat plus homogène et esthétique, il est vivement conseillé de réaliser un gommage avant toute application. Enfin, sachez que la DHA est une molécule non toxique : elle est normalement bien tolérée par tous les utilisateurs.

Bien choisir son autobronzant

Le premier critère est le feeling, l'affinité que l'on a avec la marque, la sensorialité, le packaging. Ensuite viennent la texture et le parfumage, qui diffèrent beaucoup d'un produit à l'autre et qui dépendent du goût de chacune. On observe une multiplication des textures : crème, gel, lotion, autobronzants teintés pour faciliter l'application, brume, brume sèche, ainsi que la nouvelle vague des autobronzants progressifs (soins hydratants à plus faible quantité d'actifs autobronzants). Il faut également tenir compte de critères tels que votre type de peau et le résultat que vous souhaitez obtenir. La fréquence d'utilisation influence également votre choix : vous n'utiliserez pas le même produit si c'est pour un hâle naturel à l'année, ou pour un événement ponctuel. Il suffit alors de se laisser guider. Le fabricant connaît l'angoisse de la consommatrice et n'hésite plus à être bavard sur l'emballage : pictos avec les types de peau ou le hâle voulu, timing de déclenchement du hâle, tout y est. Enfin, malgré les progrès de la recherche, on note une différence entre les produits de supermarché et les produits de luxe. Les marques de luxe, de meilleure qualité, permettent de ne pas devoir choisir entre confort et efficacité.

Préparer sa peau 

L'autobronzant réagit beaucoup plus sur la peau morte, cornée : celle des genoux, des mains, des pieds principalement. Il faut donc bien se laver les mains à l'issue de l'application. En règle générale, il faut avoir une bonne hygiène de peau : bien la laver, l'exfolier pour enlever toutes les cellules mortes, l'hydrater pour que le déclenchement du hâle se fasse de façon uniforme et que le bronzage ne soit pas terne mais radiant. Ensuite, on applique l'autobronzant jusqu'à l'obtention du hâle désiré. Le résultat peut durer 7 jours environ. Pendant cette période, hydrater permet de maximiser et de faire durer l'effet. Certaines femmes utilisent un autobronzant à l'année. Elles exfolient leur peau et appliquent un produit à fort taux de DHA une fois par semaine. C'est tout à fait possible, il n'y a aucune contre-indication. Il faut juste savoir que la peau autobronzée n'est pas protégée, à l'inverse de la peau bronzée naturellement. Nous avons un recul de 40 ans et nous pouvons affirmer que la DHA n'est absolument pas nocive. Elle ne pénètre pas les couches profondes de l'épiderme, contrairement aux rayons UV. Les personnes qui ont la peau claire et sensible préféreront l'autobronzant au bronzage naturel.

Les bons gestes pour l'appliquer

Les laits pour un hâle progressif sont aussi faciles d'utilisation que les laits hydratants. Vous pouvez les utiliser sans risque de traces orange. Pour ce qui est des autobronzants classiques, lavez-vous bien les mains après l'application et évitez de trop insister sur les zones sèches. Estompez, en partant du bas. Surtout ne commencez pas par les genoux, commencez par le bas du corps et remontez en étirant vos gestes. Evitez de repasser sur une zone déjà couverte. Si vous n'avez pas l'habitude, utilisez un produit coloré, ça aide. Je conseille également de choisir deux produits : un pour le corps et un pour le visage. La peau n'est pas la même en terme d'épaisseur. Il vaut donc mieux choisir une texture plus légère pour le visage. Certains sont à double usage. Pourquoi pas. Si ce n'est pas précisé sur l'emballage, demandez ou préférez d'autres produits.

1. Exfolier sa peau
Préparer la peau à l'application de l'autobronzant est préférable. L'idéal est d'exfolier la peau la veille pour retirer les cellules mortes et de se laver un savon au PH neutre pour ne pas sensibiliser la peau
2. Prendre son temps
Avoir un joli bronzage sans aller au soleil, ça se mérite !  Donc soignez l'application de votre autobronzant. Pour éviter les tâches, faites des gestes enveloppants. Commencez par les pieds et remontez vers le haut du corps en n'oubliant aucune partie du corps : l'arrière des genoux , les coudes...
3. Faire deux applications
Pour un effet "retour de vacances ensoleillées", appliquez deux couches successives d'autobronzant en ayant la main plus légère sur le deuxième passage. Cette dernière servant uniquement à insister sur les zones du corps où accrochent la lumière : le décolleté, les épaules...

  • Et aussi